Télécharger la nouvelle étude défaillances d’entreprises T3 2022

lutter contre la fraude au virement fournnisseur

Comment éviter la fraude au virement ?

19 mai 2022

Partager l'article :

Retrouvez dans cet article :

En constante augmentation, la fraude au virement fournisseur est l’une des techniques les plus utilisées par les criminels. Ces derniers profitent de failles organisationnelles et fonctionnelles pour détourner d’importants montants bien souvent impossibles à récupérer. De plus, ces fraudes engendrent un retard dans le paiement de vos fournisseurs. Altares-D&B et Sis ID vous proposent leurs expériences en matière de lutte contre la fraude, à travers des data et solutions vous permettant d’être alertés en cas de doute sur la véracité de coordonnées bancaires.  

Les enjeux de la vérification des coordonnées bancaires

Pour les entreprises, vérifier les coordonnées bancaires de leurs fournisseurs est primordial à plusieurs titres pour :

  • sécuriser vos virements bancaires afin de rassurer vos fournisseurs,
  • éviter d’être exposés aux analyses de retard de paiement d’Altares-D&B,
  • ne pas participer involontairement à des activités criminelles.

Des solutions d’automatisation peuvent vous permettre de :

  • disposer d’un processus souple et précis des demandes de changements de coordonnées bancaires,
  • vérifier les coordonnées bancaires des fournisseurs via un référentiel unique et partagé,
  • intégrer un processus partagé de vérification des coordonnées bancaires au sein même de SAP,
  • disposer d’informations en temps réel sur les modifications des coordonnées bancaires des fournisseurs,
  • sensibiliser vos équipes aux risques de fraude,
  • disposer d’un score de confiance de validité des coordonnées bancaires de vos tiers.

65% des Directions Financières envisagent de faire évoluer leurs systèmes d’information en optimisant les briques fonctionnelles. Il existe un lien direct entre le risque de fraude au virement et l’exposition d’une entreprise au risque cybersécurité.

Dans la peau d’un fraudeur au virement bancaire

Fait divers – « Arnaque au président » : 33 millions dérobés à un promoteur immobilier parisien »

Des escrocs dits « aux faux ordres de virement » sont parvenus à s’emparer de plus de 33 millions d’euros dans les caisses de la société Sefri-Cime, à Paris. Un comptable a été floué et a effectué des transferts d’argent sur des comptes européens.

Le fraudeur a contacté le responsable de la comptabilité via un mail confidentiel, se faisant passer pour le directeur général. Il a expliqué que la société allait entrer en bourse, et qu’il fallait passer outre les processus et effectuer les virements rapidement.

Le secteur de la fraude au virement bancaire s’industrialise, on parle même d’ingénierie…

Il existe 3 catégories principales de fraudes : la fraude au président, la fraude au faux fournisseur (48% des fraudes), et le phising.

Les étapes d’une fraude au virement

étapes de fraude au virement
  1. Les criminels ciblent des entreprises :
    • en capacité de payer la somme attendue sans difficulté,
    • peu sensibilisées à la fraude, ou pour qui ce ne sera pas une priorités,
    • où la communication au sein des employés et des services n’est pas fluide, la victime rencontrera des difficultés à consulter ses collègues sur le sujet du virement sollicité.
  2. Ils établissent une cartographie de l’entreprise ciblée :
    • identification des profils d’employés,
    • création d’un organigramme,
    • profilage sur les réseaux sociaux,
    • vue sur les relations extra-professionnelles,
    • identification du planning des vacances des dirigeants…
  3. Organisation technique :
    • création de la fausse société (généralement du même secteur d’activité),
    • invention de son histoire,
    • obtention d’une fausse carte d’identité (d’une autre nationalité que l’entreprise ciblée) et d’un faux extrait Kbis.
  4. Travail sur la psychologie humaine, technique de manipulation pour mettre en place le scénario de fraude au virement.

Le confinement lors de la crise de Covid-19 a isolé les équipes comptables, permettant aux fraudeurs de mettre en place leurs actions avec plus de facilité. Bon nombre de fausses entreprises au nom très proches de sociétés existantes ont vu le jour.

Où se situe le risque de fraude au virement ?

Le risque de subir une fraude est présent à chaque étape du processus Purchase to Pay, soit chaque fois que l’on va éditer une fiche fournisseur et le fichier de paiement.

fraude au virement : risque à chaque étape

Mais la fraude externe (72% des cas) n’est pas l’unique risque, il existe aussi de la fraude en interne, qui peut être intentionnelle ou non (erreur humaine).

Une menace fantôme

  • 2 entreprises sur 3 ont subi une tentative de fraude en 2020.
  • 65% d’entre elles ne s’en sont pas rendues compte.
  • Les sociétés mettent en moyenne 229 jours pour constater une fraude, et 9 semaines pour s’en remettre.
  • La France est le 1er pays victime de fraudes.

(enquête auprès de 300 entreprises)

Comment lutter contre la fraude au virement ?

Sis ID, la solution de lutte contre la fraude au virement

Sis ID propose une solution collaborative de lutte contre la fraude bancaire internationale, avec pour partenaires des stratégiques comme BNP Paribas, IBM et SMA (Assurances). Les clients Sis ID partage les 18 derniers mois d’historique de paiements mis à jour tous les 6 mois maximum (sans les montants, qui, quoi, comment). Toute la communauté est alertée en cas de risque de fraude, un partage sécurisé.

Étape 1 : contrôle des identifiants de sociétés

Étape 2 : contrôle du couple unique « ID société x ID bancaire »

La solution compte 3 piliers complémentaires pour couvrir 100% de votre référentiel :

  • la base de données mutualisée,
  • la base de données partenaires,
  • le service accréditation et certification.

Sis ID vous donne un score de type « vert – orange – rouge » pour vous donner le feu vert pour payer ou non. Le scoring orange indique une incapacité de scorer sur la base des informations disponibles, il sera alors nécessaire de passer par le pilier 3, l’accréditation et certification pour anticiper la fraude au virement.

Business Add-On vous aide à fiabiliser vos données tiers

La solution de Master Data Management Altares Business Add-on vous permet de fiabiliser vos informations de tiers tout en conservant leur qualité dans le temps.

  • Vous automatisez la création, l’enrichissement et la mise à jour de vos clients et fournisseurs dans votre SAP©.
  • Vous disposez d’une vision globale du risque porté par votre portefeuille clients et fournisseurs.
  • Vous optimisez et automatisez vos processus d’octroi de crédit ou de recouvrement.
  • Vous identifiez le niveau de dépendance fournisseurs afin de vous prémunir du risque de rupture de la chaîne d’approvisionnement.
  • Vous gérez votre processus de conformité, limitez les fraudes et réduisez les pénalités.

L’option Bank Account Check vous permet de :

  • visualiser les coordonnées bancaires mondiales de vos tiers directement dans SAP©,
  • ajuster vos décisions grâce au score de confiance,
  • mettre à jour aisément les coordonnées bancaires de vos tiers en un clic,
  • être alerté en cas de changement de coordonnées bancaires via la mise à jour quotidienne.

Altares Dun & Bradstreet

Altares Dun & Bradstreet

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur 500 millions d’entreprises dans 220 pays.