[su_column]

Les conditions économiques sont restées mauvaises en France en 2014 et rien n’est véritablement venu améliorer la situation pour ces entreprises en attente d’un second souffle.

Dans l’antichambre de la reprise.

Ni l’investissement, ni la croissance économique n’ont connu de véritable amélioration par rapport à l’an dernier. Les mêmes causes produiraient les mêmes effets. Dès lors, le nombre important de défaillances serait-il devenu une fatalité, une composante structurelle de la situation économique de la France ? Les comparaisons avec nos voisins et partenaires européens plaideraient presque pour une exception française. Avec un nombre à peu près équivalent d’entreprises, l’Allemagne présente environ deux fois moins de défaillances. Ni l’Italie ni l’Espagne ne viennent égaler le niveau atteint par la France depuis le démarrage de la crise en 2008.

[/su_column]

[su_column class= »center »]
[member_container show= »non-members »]
[su_tabs]
[su_tab title= »Se connecter »][ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »reg » ihc_mb_template= »3″ ]
[/ihc-hide-content]

[/su_tab]
[su_tab title= »S’inscrire »]

[supsystic-popup-content id=101][/su_tab]
[/su_tabs]
[/member_container]

[member_container]Télécharger l’étude [/member_container]

[/su_column]
[su_divider]