Impact du coronavirus sur les entreprises

Dun & Bradstreet

Téléchargez l’étude

Analyse des répercussions de l’épidémie de coronavirus sur les entreprises et la chaîne d’approvisionnement. 

L’objectif de ce rapport est d’aider les entreprises en lien avec les régions touchées par le coronavirus à évaluer les impacts potentiels sur leur entreprise et les chaînes d’approvisionnement, ainsi que l’économie en général.

Ce rapport a été élaboré par l’équipe de Dun & Bradstreet, il comprend des données, des idées et des recommandations à court terme pour les entreprises souhaitant atténuer les risques et perturbations dans leurs chaînes d’approvisionnement à la suite de cette épidémie dévastatrice.

Télécharger l'étude FR
Télécharger l'étude EN

Résumé étude Impact du coronavirus sur les entreprises

L’objectif de ce rapport est d’aider les entreprises en lien avec les régions touchées par le coronavirus à évaluer les impacts potentiels sur leur entreprise et les chaînes d’approvisionnement, ainsi que l’économie en général.

Ce rapport a été élaboré par l’équipe de Dun & Bradstreet, il comprend des données, des idées et des recommandations à court terme pour les entreprises souhaitant atténuer les risques et perturbations dans leurs chaînes d’approvisionnement à la suite de cette épidémie dévastatrice.

Principales conclusions

  • Depuis le 23 janvier 2020, la nouvelle épidémie de coronavirus, qui a débuté dans la province de Wuhan, dans le Hubei – un important centre commercial et industriel de Chine – s’est rapidement étendue à toute la région, avec un impact plus important dansla province initialement touchée, ainsi que dans 18 autres provinces.
  • Les fermetures d’entreprises imposées par le gouvernement dans la région ont entrainé de graves répercussions sur l’économie chinoise, affectant également les entreprises mondiales avec des activités ou des fournisseurs dans la région.
  • Les données de Dun & Bradstreet indiquent que les provinces les plus touchées représentent plus de 90 % de toutes les entreprises actives en Chine (environ 50 000 entreprises sont des succursales et des filiales de sociétés étrangères). Les provinces de Guangdong, Jiangsu, Zhejiang, Pékin et Shandong représentent 50 % de l’emploi total et 48 % du volume des ventes de l’économie chinoise.
  • Au moins 51 000 entreprises (dont 163 font partie du Fortune 1000) dans le monde ont un ou plusieurs fournisseurs directs ou de niveau 1 siégeant dans la région touchée, et au moins 5 millions d’entreprises (938 parmi le Fortune 1000) ont un ou plusieurs fournisseurs de niveau 2 dans cette même région.
  • Les cinq principaux secteurs qui représentent plus de 80 % des entreprises dans les provinces touchées sont les services (personnels et commerciaux), le commerce de gros, la fabrication, le commerce de détail et les services financiers. Parmi ces secteurs, les services, le commerce de gros et la fabrication représentent environ 65 % des entreprises dans la région touchée.
  • Bien qu’il soit peut-être trop tôt pour définir l’impact exact que l’épidémie de coronavirus aura sur les entreprises mondiales et l’économie en général, les pandémies passées aident à élaborer une évaluation des conditions économiques de la région à court et moyen terme, fondée sur un scénario, qui peut être utilisé pour évaluer le niveau de risque et l’impact potentiel sur leurs activités.

Vue d’ensemble

Le 30 janvier 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que l’épidémie de coronavirus à propagation rapide constituait une urgence sanitaire mondiale. Outre ses effets dévastateurs sur la vie humaine, l’épidémie a déjà un impact local considérable sur l’emploi, la santé des entreprises et les opérations de la chaîne d’approvisionnement, avec des implications croissantes pour les opérations commerciales et les chaînes d’approvisionnement mondiales.

S’appuyant sur les données de la chaîne d’approvisionnement et les analyses exclusives de Dun & Bradstreet, ce rapport fournit une évaluation complète du paysage commercial dans les régions touchées, y compris la manière dont les relations internationales des entreprises affectent les chaînes d’approvisionnement mondiales. Ce rapport analyse également les effets attendus de l’épidémie sur les entreprises régionales, les chaînes d’approvisionnement internationales dont elles font partie intégrante et l’économie locale et mondiale.

L’hypothèse de Dun & Bradstreet est qu’une grande partie des emplois et des ventes en Chine émanent des entreprises de la région touchée et ont des liens complexes avec le réseau commercial mondial. Compte tenu de l’impact de l’épidémie sur l’économie chinoise – qui représente environ 20 % du produit intérieur brut (PIB) mondial – l’effet en cascade pourrait freiner d’environ un point de pourcentage la croissance du PIB mondial, si l’endiguement est reporté au-delà de l’été 2020.