Étude Défaillances et sauvegardes d’entreprises : 4ème trimestre et bilan 2023

18 janvier 2024

Partager l'article :

Sommaire

Altares dévoile aujourd’hui les chiffres des défaillances d’entreprises 2023 en France et également pour le 4e trimestre.

  • Le nombre de défaillances est en augmentation de près de 36 % par rapport à 2022, avec 57 729 procédures ouvertes en 2023.
  • 16 800 entreprises en défaut au 4ème trimestre, un chiffre au plus haut depuis 2012 – 2013.
  • 243 000 emplois ont été menacés en 2023, quasi 100 000 de plus sur un an.

Au regard du contexte inédit de « permacrise », les seuils de défaillances, s’ils sont élevés, ne sont pas une surprise.

Le 4ème trimestre 2023, un des pires depuis 30 ans

Thierry Millon, directeur des études de la société Altares : « Après une phase de rattrapage d’une partie des entreprises tenues à flot grâce aux mesures d’accompagnement mises en place depuis la crise Covid, nous amorçons désormais une nouvelle phase, plus structurelle, davantage liée aux insuffisances financières des entreprises qui doivent naviguer dans un environnement économique extraordinairement tendu. Le mauvais chiffre du dernier trimestre de l’année, un des pires sur trente ans, ne saurait s’expliquer par le seul retour d’une action de recouvrement plus habituelle des URSSAF après une longue période accommodante. Certes les assignations ont repris fortement sur cette fin d’année mais toutes les procédures ne sont pas ouvertes à l’initiative des URSSAF. Activité en berne, niveau d’inflation encore élevé, taux d’intérêt toujours hauts, consommation qui flanche, forment un dangereux cocktail pour des entreprises aux trésoreries épuisées après une succession de crises. Même les plus grands acteurs ne sont pas épargnés, transférant ainsi potentiellement le risque vers leurs fournisseurs et sous-traitants. »

Des régions plus touchées que d’autres

En Île-de-France, 12 653 procédures ont été ouvertes en 2023, concentrant ainsi 22% des défaillances d’entreprises du pays.

L’Auvergne-Rhône-Alpes compte 6 834 défauts en hausse de 38 %, un nombre comparable à celui de 2016.

Parmi les autres régions, les Hauts-de-France qui avaient connu une lourde année 2022 (+77%), sont premiers de la classe en 2023 avec une hausse ramenée à 26% (4 542).

A l’opposé, les collectivités d’Outre-mer ferment la marche avec une augmentation des défauts de 43,8 % en 2023.

Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine comptent entre 5 000 et 6 000 défauts en 2023.

A l’Est, si le Grand-Est (4 125) parvient à redresser la barre en fin d’année (+ 26 % au T4 contre +34 % sur l’année), ce n’est pas le cas de sa voisine Bourgogne-Franche-Comté (2 059) où les défauts explosent de +46 % alors que la région se calait sur la moyenne nationale (+36 %) en année pleine.

Les régions du quart Nord-Ouest sont un peu mieux orientées. Si la Normandie (2 176 défauts) stabilise la tendance autour de +32 %, la Bretagne (2 165) ramène la hausse de 34 % sur l’année à 27 % en T4 tandis que le Centre-Val-de-Loire (2 067) offre la meilleure performance de fin d’année (+19 %) contre +34 % en année pleine.

Thierry Millon conclut : « En ce début d’année 2024 l’incertitude gagne du terrain. […] En dépit des crises successives qui s’enchaînent depuis le début de la décennie, l’économie réelle tient mais les trésoreries des entreprises sont mises à mal. Le dernier trimestre a été lourd sur le front des défaillances et nous ramène à une période (2012 – 2013) où notre économie comptait 63 000 défaillances d’entreprises. Cela nous installe donc sur une trajectoire délicate pour 2024. De plus, si la dynamique de création de sociétés commerciales est encore forte […] ces structures constituent aussi l’essentiel des défaillances (49 000 des 57 000 de 2023). […] Si les TPE sont les plus nombreuses à défaillir, 2023 a confirmé que les partenaires commerciaux PME et ETI sont, et devraient rester, également très exposés au risque. »

Altares Dun & Bradstreet

Altares Dun & Bradstreet

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur 500 millions d’entreprises dans 220 pays.

Bienvenu sur notre espace d’aide en ligne, veuillez choisir une des options ci-dessous.

Prenez rendez-vous avec un expert