RSE

Comment lier RSE et croissance ?

Il existe un lien entre la croissance économique des entreprises et la mise en place de stratégies et de démarches RSE. 85% des entreprises du CAC40 ayant adopté une démarche RSE ont un EBIT/CA supérieur à la médiane*.

Une des principales conséquences de la mise en place d’une stratégie RSE par les entreprises est l’apport en termes de résultat Financier. Ce lien, assez rarement mis en avant, montre que les entreprises qui ont commencé la mise en place de leur démarche RSE observent une croissance économique supérieure aux moyennes de leurs secteurs. Car la démarche RSE impacte la stratégie managériale puisqu’elle participe à l’anticipation des risques, à l’amélioration de l’efficacité et à l’optimisation des coûts.

La démarche RSE, il est vrai, est perçue avant tout comme une contrainte qui va engendrer dans l’entreprises des nouveaux comportements managériaux, ainsi qu’une relation éthique avec les fournisseurs ou encore une nouvelle perception des salariés de leur entreprises. Cette démarche, in fine, augure une différenciation de l’offre produits proposée et un avantage concurrentiel.

Concernant la relation fournisseurs, le respect des Objectifs de Développement Durables (ODD) (tant par les fournisseurs que par les entreprises elles-mêmes) permet une mise en place d’achats responsables et participent à la construction d’une relation saine et équilibrée avec les fournisseurs et les sous-traitants de l’entreprise.

En termes d’innovation des produits, l’intégration de la RSE conduit à innover dans tous les domaines, qu’ils soient environnementaux, sociaux ou sociétaux, et permet de développer des produits et des services innovants plus respectueux de l’environnement mais aussi plus en phase avec les attentes des consommateurs et les nouveaux modes de consommation.

Sur les marchés hautement concurrentiels, la RSE va permettre aux entreprises de se différencier. En effet, une entreprise plus responsable renforce son image de marque et gagne en attractivité auprès des prospects et des clients. Selon une étude réalisée par l’agence Elan Edelman (https://www.edelman.fr/trust), environ 2/3 des consommateurs français (65 %) choisissent d’acheter une marque en fonction de ses prises de position.

*Cabinet Mozart Consulting

Prenez rendez-vous avec un expert