Convention USF 2022 les 5 et 6 octobre à Lyon

Partager l'article :

25 320 transactions enregistrées en 2020 pour un prix moyen de 198 000 €. La baisse structurelle du nombre de transactions fait craindre une fragilisation de l’attractivité des fonds de commerce
25 320 transactions enregistrées en 2020 pour un prix moyen de 198 000 €. La baisse structurelle du nombre de transactions fait craindre une fragilisation de l’attractivité des fonds de commerce

Retrouvez dans cet article :

Altares, expert historique et référent de l’information sur les entreprises, dévoile aujourd’hui les chiffres des ventes et cessions d’entreprises en France sur la période 2017-2021. En repli de 10,5 % en 2020, le nombre de transactions s’inscrit dans une tendance à la baisse structurelle, qui dépasse le seul contexte de la crise.  Un constat qui fait craindre une fragilisation durable de l’attractivité des fonds de commerce. Pour autant, si le volume des transactions se réduit, leur valeur augmente rapidement (+6,6 %) et atteint 198 000 € en 2020. Un montant qui varie fortement selon les secteurs d’activité. L’étude menée par Altares permet également de mettre à jour un « vieillissement » sensible des vendeurs : six vendeurs sur dix ont désormais plus de 50 ans. Thierry Millon, directeur des études Altares : « L’étude des ventes et cessions d’entreprises permet de rendre compte d’une réalité économique mais aussi sociétale. Une société dans laquelle les cessions de fonds de commerce vont bon train témoigne certes du dynamisme du marché de l’emploi mais aussi de l’attractivité de nos commerces et, plus généralement, de nos territoires. Or, on observe depuis plusieurs années une diminution structurelle du volume des transactions, questionnant l’attractivité des fonds de commerce. Un phénomène que la crise sanitaire est venue accentuer, en particulier dans le secteur extrêmement fragilisé de l’hôtellerie-restauration. Alors que se profile la fin du « quoiqu’il en coûte, l’emploi et la revitalisation des territoires apparaissent comme enjeux essentiels. Dans ce contexte, la question de la transmission et donc de la continuité de nos TPE PME, et en particulier de nos « petits commerces », pourrait rapidement devenir centrale.   L’étude dévoilée par Altares permet de dresser un premier constat. La crise sanitaire a bel et bien porté un coup de frein aux ventes et cessions d’entreprises, mais elle n’a fait qu’accentuer un ralentissement structurel déjà amorcé depuis plusieurs années.

Téléchargez l’étude ventes et cessions

Altares Dun & Bradstreet

Altares Dun & Bradstreet

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur plus de 440 millions d’entreprises dans 220 pays.