Étude de défaillances et sauvegardes des entreprises en France – T4 et bilan 2022
retards de paiements

Quel est le vrai impact des retards de paiement ?

28 novembre 2022

Partager l'article :

Sommaire

16 milliards d’euros : c’est le montant de trésorerie dont sont privées les PME et ETI à cause des retards de paiement (calculé par la Banque de France et révélé dans le dernier rapport de l’Observatoire des délais de paiement auquel Altares contribue chaque année). Un chiffre qui illustre tout l’enjeu de cette question pour notre économie et nos entreprises. Un handicap pour la croissance, un frein à l’investissement, un risque sur la pérennité du fournisseur, et une menace pour l’emploi.

Les retards de paiement ont des conséquences importantes sur les entreprises :

  • sur leur survie : les retards de paiement accélèrent la mise en procédure pour 25 % des défaillances,
  • sur leurs investissements, et donc leur développement et l’emploi.

L’impact le plus communément admis des retards de paiement est la privation d’une trésorerie conséquente permettant de payer salariés, fournisseurs et services publics. Mais dans le contexte actuel, l’impact ne se limite pas qu’à cette privation de trésorerie.

Un coût financier en forte croissance

Imaginons, une entreprise réalisant 360 000 euros de chiffre d’affaires, et subissant 10 jours de retard de paiement. Pour un coût de l’argent de 1%, c’est 10 000 € de moins pour son résultat financier. Avec une inflation proche de 6% en novembre 2022, le coût des retards de paiement – déjà important auparavant – est 6 fois plus élevé ! De quoi impacter sérieusement la trésorerie des entreprises.

Les délais de paiement que s’accordent les entreprises représentent 800 milliards d’euros. Un montant que les fournisseurs doivent financer et auquel s’ajoutent souvent des coûts insoutenables à l’apparition de retards de paiement.

Le recouvrement, une charge importante !

Au coût du retard, nous devons ajouter le coût administratif, à la fois de la création de la facture et lors de l’action de recouvrement.

Le coût d’une facture papier oscille traditionnellement entre 1,50€ et 3€. La facturation électronique devrait réduire le coût des factures, même si la mise en place de la création des outils nécessaires vont engendrer des coûts additionnels au moment de l’implémentation.

Les stratégies de recouvrement, avec les différents scénarii, les prestataires utilisés et l’éventuelle externalisation du risque, représentent une charge très variable, dont le pourcentage peut facilement se situer à 20%, voire plus !

Des conséquences sur l’humain et sur la productivité

Le corollaire humain de ce coût réside dans l’impact sur les équipes. Le recouvrement n’est pas chose aisée, et encore moins agréable. En général, les équipes sont réticentes à réaliser cette tâche, qui peut provoquer mécontentement et démotivation.

Pour donner un exemple réel, nous pouvons parler d’une entreprise organisée en multiples points de vente. Le recouvrement était demandé aux assistantes commerciales présentes dans chaque agence. Beaucoup de temps a été affecté à la formation du personnel, à la mise en place et l’outil de pilotage, etc. Cette organisation peut sembler logique compte tenu de la proximité entre les clients et l’agence. Mais la réticence était ici trop forte, et n’a pas permis l’efficience de ce mode de fonctionnement. Pire, plusieurs démissions ont été déposées.

Impact sur la relation clients / fournisseurs

Les retards de paiement engendrent également un coût commercial. Les relations entre 2 entreprises ne peuvent se développer que par des liens de confiance. Les retards entre un fournisseur et son client installent au contraire une défiance, et le développement de la relation s’en trouve obscurci.

Si les retards sont dus par exemple à une mauvaise qualité de facturation, le client percevra son fournisseur comme un prestataire de piètre qualité.

A l’inverse, si c’est un problème de paiement côté client, le fournisseur ne souhaitera plus travailler avec son client, alors que le développement de ce dernier nécessite la prestation proposée par son fournisseur.

Altares vous aide à gérer la problématique des retards de paiement à travers des solutions et indicateurs sur les entreprises du monde entier.

Le programme DunTrade permet à ses partenaires de partager des informations sur les comportements de paiement de leurs clients. Grâce à l’analyse comparative de paiements, vous pouvez élaborer vos stratégies de recouvrement, prendre des décisions sur l’entrée, la poursuite ou la sortie d’une relation commerciale, et mettre en place les conditions nécessaires au paiement en temps et en heure de vos produits et services.

Accédez aux informations de comportement de paiement de vos partenaires avec DunTrade.



Prenez de meilleures décisions et adoptez les bonnes stratégies grâce à l’attitude de paiement.

Altares Dun & Bradstreet

Altares Dun & Bradstreet

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur 500 millions d’entreprises dans 220 pays.