Au deuxième trimestre, la durée des retards de paiement a encore reculé pour passer sous les onze jours, selon le baromètre de la société Altares publié ce jeudi. Une amélioration qui peut être attribuée à l’embellie de la conjoncture, mais aussi aux nouveaux pouvoirs de sanction de Bercy.

Télécharger la revue