L’autre indicateur bien orienté concerne les délais de paiement qui mesurent les retards de règlement de factures émises par les entreprises. Lui aussi a atteint, selon les données publiées par Altares, un plus bas à la fin du deuxième trimestre, à 10,9 jours – en plus des 50 jours contractuels autorisés -, contre 13,6 jours deux ans plus tôt.

Télécharger la revue