Les points de vente physiques répondent à un besoin de personnification, estime Thierry Millon, directeur des études d’Altares. Internet a pris les voyages basiques et lowcosts, mais pas le tourisme à valeur ajoutée. »

Télécharger la revue