« Jamais les retards de règlement ont été aussi faibles en France. Après plus de 20 ans de débats et de pédagogie visant à lutter contre les délais de règlement excessifs, les habitudes seraient-elles enfin en train de changer ? » interroge Thierry Millon, Directeur des études d’Altares.

Télécharger le communiqué