La situation est inédite dans l’Hexagone. Au deuxième trimestre 2017, la moyenne des retards de paiement des acteurs privés et publics français s’est établie sous le seuil des 11 jours (10,9), selon Altares.

Télécharger la revue