On retrouve Thierry pour la 4e partie de cette interview qui porte ici plus particulièrement les comportements de paiement du secteur public. Souvent décrié, ce dernier n’est pourtant pas le plus mauvais payeur. Sa nature même, si l’on peut dire, l’oblige à avoir des délais incompressibles: il y a beaucoup de process, qui alourdissent les procédures de contrôle et qui rallongent les délais de paiement. La base de tout cela étant que l’administration, plus que toute autre organisation, doit s’assurer de la réalité de la prestation car destinée au public et payée avec ses deniers. Les choses ont cependant bien évolué avec l’utilisation quasi-systématique de Chorus Pro, le portail de l’administration qui vise à dématérialiser au maximum le traitement, le suivi et la sécurisation des factures pour les fournisseurs.