Paru dans Le Monde.

La mise à mal des activités de transport à Wuhan risque d’introduire des ruptures durables dans toutes les chaînes de production, souligne Adriaan Kom, porte-parole d’Altares – Dun & Bradstreet. Il évoque de potentielles « conséquences désastreuses » pour des sociétés qui, désormais, ne prendraient pas en compte les divers risques liés à l’épidémie du coronavirus. D’après une étude Dun & Bradstreet, les entreprises néerlandaises figurent dans le top 10 des plus dépendantes de relations commerciales normales avec l’empire du Milieu.

Lire plus