Bon nombre d’entreprises sont confrontées à des retards ou des défauts de paiement au quotidien. D’après l’enquête Global Trade Credit Payments Study 2020 menée par Dun & Bradstreet, 48% des entreprises s’acquittent de leurs factures avec 1 à 30 jours de retard. Une situation qui entraîne des problèmes de liquidités et peut, dans le pire des cas, pénaliser vos activités. Sans compter l’effet domino : si vos clients n’honorent pas leurs factures, vous pouvez à votre tour accumuler des retards de paiement chez vos créanciers.

Toutefois, les retards ou défauts de paiement ne sont pas toujours imputables à l’organisation débitrice. Ils résultent assez souvent d’une erreur lors de l’émission de la facture, comme un changement d’adresse qui n’a pas été reporté dans le système CRM ou ERP. La facture est alors envoyée à l’ancienne adresse ou atterrit dans la boîte mail d’un ancien contact.

Comment alors vous assurer de recevoir le paiement de vos factures dans les délais ?

L’automatisation des processus réduit le risque d’erreur de facturation, et la mise en place de procédures de vérification en amont de l’entrée en relation avec le client permet de limiter les risques de retards de paiement et d’impayés.

Grâce à ces cinq bons plans, vous vous assurez de recevoir rapidement le paiement de vos factures.

Vérifiez en amont la solvabilité de votre client

Posez-vous les questions suivantes :

  • Qui est mon client (potentiel ou actuel) ?
  • Quelles sont ses activités ?
  • Mon client fait-il partie d’une plus grande structure d’entreprise ?
  • Si oui, quelle est la santé financière des autres entreprises du groupe ?
  • Quel est l’historique de mon client en matière de paiement ?

Voilà des questions auxquelles vous devez pouvoir répondre avant d’accepter un client et de lui fournir des biens ou des services. Vous limitez ainsi au maximum les risques crédit pour votre entreprise. En exploitant les données d’Altares-D&B, vous disposez toujours des informations les plus récentes sur les entreprises, vous permettant aussi une surveillance de vos clients tout au long de la relation.

Veillez à disposer de données de facturation correctes

Une évidence sans doute, mais qui n’en est pas moins d’une extrême importance pour être payé à temps. Assurez-vous par exemple d’être toujours informé des changements de nom ou d’adresse d’une entreprise. Les données fournies par Altares peuvent y contribuer et vous permettre de disposer en tout temps d’informations actualisées sur vos clients. De quoi vous préserver des retards ou défauts de paiement.

Mettez en place une politique de crédit à l’échelle de l’organisation

Mettez en place des procédures internes, désignez un responsable de crédit et déterminez une approche en matière de facturation ainsi que les réponses à fournir en cas de retard de paiement. Veillez à ce que toutes les personnes concernées soient informées de la politique mise en place. Sur une plateforme de crédit telle que D&B Credit, vous pouvez créer des alertes personnalisées dans le cadre d’un suivi de portefeuille. De cette façon, vous êtes avisé en permanence des événements qui ne sont pas conformes à la politique de votre entreprise.

Gardez un œil sur vos clients

Pour chaque client qui rejoint votre portefeuille, vous devez être en mesure de répondre à toute évolution potentielle en matière de risques. Dès lors, un suivi minutieux est essentiel, pour vous aider à prendre des décisions stratégiques en matière de crédit et surveiller les clients existants. D&B Credit fournit un rapide aperçu du comportement des anciens comme des nouveaux clients en matière de paiements. La base de données d’Altares – Dun & Bradstreet vous permet de disposer du profil de risque actualisé d’un client. Vous excluez dès lors tout risque financier à l’avenir.

Réagissez au profil de risque du client

Notre indice de paiement (Paydex) vous permet de suivre le comportement de paiement d’un client et de fixer, sur cette base, une limite de crédit raisonnable qui vous évite le risque de défaut de paiement, ou de mettre en place des process adaptés, comme par exemple un système d’acompte. Grâce à votre connaissance des risques inhérents à vos clients, vous pouvez segmenter ceux-ci en profil de risque élevé ou faible. Vous êtes dès lors mieux armé pour faire face au profil de votre client et améliorer à terme la relation que vous entretenez avec lui. Vous pouvez par exemple vous concentrer sur les clients affichant un profil de risque faible, en vue d’augmenter votre chiffre d’affaires pour ce segment de clientèle. Vous ne vous séparerez pas pour autant des clients au profil de risque élevé, mais vous adapterez leurs conditions de paiement ou de livraison.