Définition : RSE

Cette page reprend l’ensemble des informations importantes à propos de l’ESG. Qu’est-ce que l’ESG ? Qu’est-ce que le reporting ESG et comment faire pour respecter la législation applicable ?

Table des matières

La Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) est une démarche consistant à prendre en compte différents enjeux sociaux et environnementaux dans les relations et activités d’entreprises.

L’ESG (Environment, Social and Governance) ou RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) vise à garantir que l’entreprise assume sa responsabilité envers la planète et la société, et qu’elle intègre les préoccupations sociales et environnementales à ses activités et ses relations.

  • Les critères environnementaux tiennent compte de la façon dont une entreprise se comporte en tant qu’acteur envers la nature.
  • Les critères sociaux examinent la façon dont elle gère les relations avec les employés, les fournisseurs, les clients et les communautés où elle opère.

  • La gouvernance traite de la direction, de la rémunération des dirigeants, des audits, des contrôles internes et des droits des actionnaires d’une entreprise

L’élaboration d’un rapport ESG n’est pas une mince affaire. Les paramètres ESG diffèrent d’un secteur à l’autre, mais aussi en fonction de la taille de l’entreprise ou de sa complexité. La législation joue, elle aussi, un rôle. Différentes normes existent en matière d’établissement d’un rapport ESG.

 

Sustainability Accounting Standards Board

Le SASB a conçu un canevas ESG afin de permettre aux entreprises d’établir un rapport ESG plus facilement. Dans ce canevas, le SASB fait la distinction entre les secteurs et différencie le canevas en fonction du secteur choisi. En effet, l’objectif d’un secteur peut être différent de celui d’un autre. Le canevas n’est pas un formulaire à remplir, mais plutôt une liste détaillée de sujets qui doivent nécessairement être abordés dans les lignes d’un rapport ESG. Le canevas ESG a été conçu en Amérique et, par conséquent, est structuré autour de normes américaines.

 

TCFD (groupe de travail sur les informations financières liées au climat)

Le TCFD a été conçu en 2015 par le Conseil de stabilité financière. L’objectif était d’harmoniser les rapports ESG. Le TCFD découle de l’ONU et s’adresse essentiellement aux banques, assureurs et sociétés d’investissement. Le but est de viser une augmentation de la transparence des entreprises actives dans le secteur financier en matière de durabilité et de favoriser ainsi l’avènement d’une économie plus stable et plus durable.

 

Climate Disclosure Standards Board

La CDSB, norme fréquemment utilisée dans l’élaboration de rapports de durabilité, a toutefois été consolidée, depuis la mi-2022, au sein de la Fondation IFRS afin de contribuer au travail du tout nouveau ISSB (conseil des normes internationales d’information sur la durabilité). Ce qui implique que le CDSB suit désormais les mêmes directives que le TCFD et le SASB, ce qui rend le CDSB superflu. La mission de la « nouvelle » Fondation IFRS reste la même : créer une cohérence dans les méthodes de rédaction des rapports ESG.

 

Global Reporting Initiative

La GRI est une organisation internationale indépendante et autonome qui aide les entreprises à assumer la responsabilité de leur incidence. La GRI a donc développé la norme GRI pour uniformiser les méthodes de communication sur les effets des entreprises. La norme GRI est construite autour de trois séries de normes : les GRI Universal Standards, lesquels s’appliquent à tous les secteurs ; les GRI Sector Standards, qui sont spécifiquement adaptés à certains secteurs ; et les GRI Topic Standards, où l’on peut trouver des informations sur des sujets pertinents. Les GRI Standards peuvent servir à élaborer l’intégralité d’un rapport ESG, mais les entreprises peuvent également reprendre des thèmes spécifiques à indiquer sur leur site web ou dans un rapport partiel.

 

Principes pour l’investissement responsable soutenus par les Nations unies

Il s’agit d’un réseau international d’investisseurs qui visent conjointement la mise en œuvre de six principes. Ces derniers sont également connus sous le nom de « The Principles ». Leur action vise essentiellement à rendre claires les implications de la durabilité pour les entrepreneurs. Ces principes sont les suivants :

 

  • Principe 1 : Nous intégrons l’ESG dans les analyses et les processus décisionnels relatifs aux investissements.
  • Principe 2 : Nous sommes des propriétaires actifs et intégrons l’ESG dans notre propre politique et dans nos propres pratiques.
  • Principe 3 : Nous cherchons à ce que les entités dans lesquelles nous investissons communiquent des informations appropriées concernant les questions ESG.
  • Principe 4 : Nous favorisons l’acceptation et la mise en œuvre des principes au sein du secteur de l’investissement.
  • Principe 5 : Nous joignons nos forces afin d’augmenter notre efficacité dans la mise en œuvre des principes.
  • Principe 6 : Nous rendrons compte chaque année de nos activités et de nos progrès dans la mise en œuvre des principes.