Inscrivez-vous au webinar RSE exceptionnel du 16 décembre sur le thème : « Identifier et actionner, grâce à la data, les leviers d’une stratégie RSE réussie »

Étude de défaillances et sauvegardes des entreprises en France – T3 2022

20 pages

25 minutes de lecture

Étude de défaillances et sauvegardes des entreprises en France – T3 2022

Le groupe Altares, expert historique et référent de la data d’entreprise dévoile aujourd’hui les chiffres des défaillances d’entreprises en France au 3ème trimestre 2022. Avec 8950 procédures collectives ouvertes entre le 1er juillet et le 30 septembre, le niveau des défaillances augmente de 69 % comparé à l’été 2021, un taux jamais observé depuis 25 ans. Sur 12 mois glissés, la barre des 38 000 défauts a été franchie. Avec 10 000 procédures de plus sur un an (+34 %), la France renoue avec les niveaux de défaillances de l’été 2020, mais reste encore loin des 53 500 procédures observées fin septembre 2019.

Dans le détail des secteurs, les activités B2C (commerce de détail, restauration, services à la personne) sont toujours durement fragilisées. Des signaux préoccupants émergent dans le bâtiment (second œuvre, fabrication et négoce de matériaux). Du côté des régions, si tous les territoires sont dans le rouge, la région PACA semble le mieux résister. A l’inverse, les Hauts-de-France - où les défauts ont doublé durant l’été - retrouvent une situation équivalente à 2019. Enfin, la hausse de la sinistralité chez les PME de moins de 50 salariés fait flamber le nombre d’emplois menacés, qui approche désormais 33 000.

Thierry Millon, directeur des études Altares : « Le nombre des défaillances d’entreprises augmente très vite. Les difficultés, qui se concentraient ces derniers mois sur les activités B2C se propagent et n’épargnent plus les PME. Le contexte économique très tendu mine la confiance des acheteurs et la montée des risques fait trembler les directions financières. Les mauvais chiffres du mois d’août (+ 98 % vs. Août 2021), période pourtant traditionnellement plus calme, témoignent de l’urgence de certaines situations. Nous sommes encore loin des 50 000 procédures annuelles mais l’accélération très forte de ces derniers mois pourrait impacter les fournisseurs qui peineraient à gérer la démultiplication soudaine des défauts de clients, a fortiori de PME. 10 000 défaillances de plus sur un an, ce sont aussi de nombreuses factures qui resteront impayées. »

Téléchargez la publication

    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
* Champ obligatoire, « Les informations suivies d’un astérisque doivent obligatoirement être renseignées. En cliquant sur « Envoyer », vous consentez au traitement des données à caractère personnel par ALTARES – D&B, en tant que responsable de traitement, à des fins de gestion de votre demandes d’envoi de la publication. Les données à caractère personnel vous concernant pourront être conservées 3 ans à compter de la collecte. Vous pouvez exercer vos droits, d’opposition, d’accès, de rectification, de limitation, de portabilité et d’effacement en nous contactant à l’adresse [email protected] En cas de litige, vous disposez également d’un droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.»