Inscrivez-vous au webinar RSE exceptionnel du 16 décembre sur le thème : « Identifier et actionner, grâce à la data, les leviers d’une stratégie RSE réussie »

Étude sur les comportements de paiement des entités publiques et privées, en France et en Europe – T2 2022

37 pages

60 minutes de lecture

Étude sur les comportements de paiement des entités publiques et privées, en France et en Europe – T2 2022

Avec 13 jours de retard en moyenne, les délais de paiement en Europe retrouvent les niveaux d’avant crise Covid.

Altares dévoile aujourd’hui le panorama des retards de paiement des entreprises en Europe et en France au 2e trimestre 2022. Alors qu’ils s’inscrivaient en forte hausse dès l’été 2020, atteignant 14,5 jours au 4e trimestre 2020, les retards de paiement à l’échelle Europe diminuent rapidement pour retrouver des seuils d’avant crise.

A l’heure actuelle, près d’une entreprise européenne sur deux (48,4 %) paye ses fournisseurs à l’heure. Une dynamique portée d’une part par les nettes améliorations enregistrées en France et en Belgique, et d’autre part par les comportements restés vertueux chez les entreprises d’Allemagne et des Pays-Bas.

Alors que le Vieux Continent est confronté à de profonds bouleversements, les comportements de paiement des entreprises restent très modérés. Premier élément d’explication avancé : les entreprises redoublent d’efforts pour préserver leurs bonnes relations avec leurs fournisseurs, à l’heure où les chaînes d’approvisionnement sont exposées à de nombreuses crises.

L’Europe tient ses délais, portée par les nets progrès de la France et la Belgique et les comportements historiquement vertueux de l’Allemagne et les Pays Bas. La France repasse sous le seuil symbolique des 12 jours.

Le mot de Thierry Millon, directeur des études Altares :


« Covid, difficultés d’approvisionnement, guerre en Ukraine, inflation galopante, ralentissement de l’activité économique, crise énergétique et désormais menace d'une récession… ce contexte sérieux incite à la vigilance et par conséquent à la gestion précautionneuse de son cash. Pourtant, globalement, les comportements de paiement ne se dégradent pas. Mieux, ils s’améliorent. Les entreprises cherchent à préserver leur relation avec leurs fournisseurs et pour cela s’attachent à payer les factures à l’heure, quitte à négocier ponctuellement des délais plus longs lorsqu’ils sont sous le plafond des 60 jours. »

Téléchargez la publication

    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
    • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
* Champ obligatoire, « Les informations suivies d’un astérisque doivent obligatoirement être renseignées. En cliquant sur « Envoyer », vous consentez au traitement des données à caractère personnel par ALTARES – D&B, en tant que responsable de traitement, à des fins de gestion de votre demandes d’envoi de la publication. Les données à caractère personnel vous concernant pourront être conservées 3 ans à compter de la collecte. Vous pouvez exercer vos droits, d’opposition, d’accès, de rectification, de limitation, de portabilité et d’effacement en nous contactant à l’adresse [email protected] En cas de litige, vous disposez également d’un droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.»

Prenez rendez-vous avec un expert