Données ESG : quelles limites et comment y remédier ?

25 janvier 2024

Partager l'article :

Sommaire

Bien que les données ESG offrent de nombreux avantages aux entreprises qui souhaitent évaluer leurs tiers en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise, il existe également des limites à leur utilisation. Voici quelques-unes des principales limites des données ESG et des façons dont les entreprises peuvent les surmonter.

Manque de normes et de transparence

Les entreprises peuvent rencontrer des difficultés à rassembler des données ESG cohérentes et comparables en raison du manque de normes et de transparence dans la manière dont ces informations sont collectées et communiquées. Pour y remédier, les organisations peuvent participer à l’élaboration de normes de rapport ESG et travailler avec des partenaires de confiance pour s’assurer que leurs données sont fiables et comparables. A ce titre, la norme européenne CSRD (Sustainability Reporting Directive) mise en application depuis le 1er janvier 2024 ambitionne de renforcer les obligations des organisations en termes de transparence sur leur engagement RSE.

Coûts élevés

La collecte, l’analyse et le reporting des données ESG peuvent être coûteux pour les entreprises, en particulier pour les petites et moyennes qui ont des moyens plus limités à accorder à la RSE. Pour y remédier, les entreprises peuvent travailler avec des partenaires pour rationaliser leurs processus de collecte de données et utiliser des outils technologiques pour automatiser certaines tâches. A cet effet, Altares propose sa solution D&B ESG qui permet d’identifier l’engagement RSE de ses tiers.

Difficulté à obtenir des données de tiers

Les entreprises peuvent rencontrer des difficultés à obtenir des données de tiers sur les enjeux ESG, en particulier dans les régions où la collecte de données est plus difficile. Pour y remédier, les entreprises peuvent travailler avec des partenaires locaux pour collecter des données ou utiliser des outils technologiques de collecte à distance, qui proposent également des questionnaires et analyses, à l’instar du questionnaire RSE d’Altares.

Risque de greenwashing

Les entreprises peuvent être tentées de présenter une image plus positive que la réalité en matière de RSE : c’est ce que l’on appelle le “greenwashing”. Pour palier ce problème, les organisations doivent être transparentes dans leur communication sur leur performance ESG et travailler avec des tiers indépendants pour vérifier leurs données et leurs rapports. Nous consacrerons bientôt un article sur ce blog à la problématique du greenwashing, et comment s’en prémunir. N’hésitez pas à vous inscrire gratuitement à notre newsletter mensuelle, pour ne rater aucun article qui pourrait vous intéresser.

 

En résumé, bien que les données ESG offrent de nombreux avantages, il est important de reconnaître leurs limites et d’oeuvrer à les surmonter. Les entreprises peuvent y parvenir en collaborant avec des partenaires de confiance, en utilisant des outils technologiques et en faisant preuve de transparence dans leur communication sur leur performance RSE. 

Altares Dun & Bradstreet

Altares Dun & Bradstreet

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur 500 millions d’entreprises dans 220 pays.

Bienvenu sur notre espace d’aide en ligne, veuillez choisir une des options ci-dessous.

Prenez rendez-vous avec un expert