Témoignage CPME : les PME et la RSE

6 juin 2024

Partager l'article :

Sommaire

François Asselin, Président de la CPME, nous parle de la mise en place de la RSE au sein des organisations qui composent sa confédération.

M. Asselin, pouvez-vous nous présenter la CPME ?

Je préside la CPME, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises depuis 2015. La CPME compte 243 000 adhérents et plus de 4 millions de salariés. Je suis moi-même d’ailleurs moi-même entrepreneur, à la tête d’une entreprise de charpente – menuiserie – bois, spécialisée dans la restauration du patrimoine. Nous avons entre autres à notre actif la reconstruction de la flèche de Notre Dame, qui a nécessité le travail de 130 salariés.

Comment la CPME adresse-t-elle le sujet de la RSE ?

La RSE est un vecteur formidable de valorisation de son entreprise, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une PME. La CPME accompagne ses adhérents pour les engager dans ces démarches vertueuses. Mais nous avons tout de même quelques inquiétudes à ce sujet, avec entre autres, la directive CSRD qui porte sur la cotation extra-financière des entreprises. En vigueur depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, elle concerne pour le moment les entreprises de plus de 500 salariés, et en 2025, les organisations de plus de 250 salariés. Mais toutes les parties prenantes sont ou seront finalement concernées, clients et fournisseurs, par ruissellement. Par exemple, une grande entreprise qui collabore avec un fournisseur PME, va certainement lui demander de répondre à des critères CSRD.

Où en sont les entreprises vis-à-vis de ces réglementations ?

Nous voulons éviter que les PME ne se sentent submergées par toutes ces directives parce que leur banquier, par exemple ou leur assureur y est assujetti, notamment via le devoir de vigilance, et leur demande de s’y conformer. En effet, le banquier peut proposer un prêt moins élevé, ou l’assureur un tarif moins intéressant, voire refuser d’assurer une entreprise qui n’aurait pas une performance extra-financière intéressante.

Et malheureusement, une majorité des chefs d’entreprise de PME n’est pas complètement sensibilisée à ces démarches ESG. Nous le constatons dans notre réseau, lorsque nous faisons des webinaires, des réunions d’information, des formations, beaucoup de chefs d’entreprise découvrent ce sujet. Or, c’est un sujet majeur, et nous souhaiterions qu’ils le découvrent par l’adoption et non la contrainte.

Mais ce que nous constations sur le terrain, c’est une bonne volonté de la part de beaucoup d’entrepreneurs, qui sont convaincus que la RSE est un levier formidable pour valoriser son activité. Nous faisons confiance aux acteurs de terrain pour construire leur référentiel RSE, sous le contrôle des organismes reconnus par l’Etat, qui labellisent les entreprises qui adoptent une démarche vertueuse en concordance avec leur modèle d’activité.

Altares Dun & Bradstreet

Altares Dun & Bradstreet

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur 500 millions d’entreprises dans 220 pays.

Bienvenu sur notre espace d’aide en ligne, veuillez choisir une des options ci-dessous.

Prenez rendez-vous avec un expert