Table ronde AFDCC-ALTARES – 22 septembre 2022 de 11h à 13h30 à Vitrolles

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

3 446 défaillances d’entreprises en 2020

Malgré la crise, les défaillances reculent dans tous les départements et secteurs d’activité.

Altares a dévoilé le 19 janvier son étude Défaillances et sauvegardes d’entreprises en France au 4ème trimestre et bilan 2020, produite par Thierry Millon, Directeur des études Altares. Découvrez les chiffres pour la région AURA. Avec 3 446 procédures enregistrées dans la région, le niveau global des défaillances en AURA a reculé en un an de 42,1 %. Ce recul surprenant de prime abord est en fait la conséquence des aides de L’État à destination des entreprises pour les aider à surmonter la crise économique qui a notamment conduit à la fermeture administrative de nombreuses entreprises, et à une baisse des performances commerciales en 2020.
L’Auvergne-Rhône-Alpes semble par ailleurs avoir mieux résisté que l’ensemble des régions : les défaillances hors sauvegardes ont reculé de 38,6 % sur le territoire national contre 42,1 % en Auvergne-Rhône-Alpes. Tous les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes observent une baisse des défaillances d’entreprises. La Haute-Loire enregistre le plus fort recul (-57,6 %) après une année 2019 déjà favorable. C’est le département du Rhône qui concentre le plus grand nombre de défaillances.

Les défaillances par taille d’entreprises en AURA

Le recul des défaillances est moins net chez les entreprises de plus de 50 salariés. Si le niveau de défaillances a fortement chuté pour les TPE et les entreprises de moins de 50 salariés (respectivement – 42,5 % et – 34,1 %), le recul observé sur les entreprises de plus grande taille (- 31,3 %) ne fait qu’annuler la dégradation enregistrée en 2019. En effet, les défaillances sur ces entreprises sont revenues à leur niveau plus habituel relevé depuis 2017 (au-dessus de 20 défaillances).

Les défaillances par secteur en AURA

Tous les secteurs d’activité sont concernés par la baisse des défaillances en 2020.

Bâtiment

652 entreprises du bâtiment sont entrées en défaillance en 2020, soit 52 % de moins qu’en 2019. Dans le gros œuvre, la maçonnerie et la construction de maisons individuelles résistent bien (-55 %). Dans le second œuvre, on observe un recul de 50 % des défaillances en plâtrerie et en peinture. En revanche, l’immobilier a été plus à la peine, avec une augmentation de 6 % des défaillances d’agences immobilières.

Commerce

Le commerce de détail a bien résisté (-40 %), notamment l’alimentation générale (-43 %) et les magasins de journaux et de papeterie (-58 %). Le recul est moins net dans le secteur de l’habillement (-15 %).

Industrie

L’industrie manufacturière s’est bien maintenue (-35 %) même si le recul des défaillances a été moins rapide pour la mécanique industrielle (-15 %). L’industrie agroalimentaire a quant à elle très bien résisté (-50,6 %) avec notamment une baisse de 59 % des défaillances chez les boulangers-pâtissiers.

Services aux entreprises

Les services aux entreprises sont sur une même tendance (-31 %) avec notamment un recul de 34 % des défaillances dans le secteur du conseil pour les affaires et de plus de 58 % dans celui du nettoyage courant des bâtiments.

Transports routiers de marchandises

Le transport routier de marchandises a enregistré un recul du nombre d’ouvertures de procédures collectives de 50 % : -55 % pour le fret interurbain et -49 % pour le fret de proximité.

Restauration

Activité administrativement fermée une grande partie de l’année, la restauration a bien tenu, qu’elle soit traditionnelle (- 37%) ou rapide (- 41%). Il en va de même pour le débit de boisson (- 36 %).

Services à la personne

Si le secteur des services à la personne a résisté (-27,9 %), on observe toutefois une situation contrastée selon les activités : les défaillances sont en recul chez les coiffeurs (-39 %) et les instituts de beauté (-44 %) mais augmentent pour les saunas, les stations thermales (+31 %) et les blanchisseries (+73 %).

Télécharger l’étude défaillances 2020

Partager l'article :

Prenez rendez-vous avec un expert