Table ronde AFDCC-ALTARES – 22 septembre 2022 de 11h à 13h30 à Vitrolles

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

1205 défaillances d’entreprises en 2020

Le niveau des défaillances historiquement bas, mais les entreprises restent suspendues aux annonces gouvernementales.

Altares a sorti son étude Défaillances et sauvegardes d’entreprises en France au 4ème trimestre et bilan 2020 le 19 janvier, réalisée par notre Directeur des études Thierry Millon. Zoom sur les chiffres de la région Bourgogne-Franche-Comté. Avec 1205 ouvertures de procédures collectives enregistrées dans la région, le niveau global des défaillances a reculé en un an de 37,4 %. Un recul étonnant au regard de la force de la crise de la Covid-19 et son impact sur l’économie, qui s’explique cependant par les aides de l’État envers les entreprises françaises pour les aider à faire face.
La région semblerait avoir sensiblement moins bien résisté que l’ensemble des régions : les défaillances hors sauvegardes ont en effet reculé de 38,6 % sur le territoire national contre 37,4 % en Bourgogne-Franche-Comté. Cependant l’ensemble des départements de Bourgogne-Franche-Comté s’inscrivent dans une tendance de très nette baisse des niveaux de défaillances. Le département du Doubs présente la diminution la plus importante de la région avec 47,2 % de défaillances en moins.

Les défaillances par taille d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté

Gros recul des défaillances pour les entreprises de moins de 50 salariés. Les structures de plus de 50 salariés en situation de fragilité Le nombre d’ouvertures de procédures collectives a fortement chuté sur les entreprises de moins de 50 salariés. Les TPE et les structures de 10 à 49 salariés présentent des baisses des défaillances respectives de 36,9 % et 50,5 %. Les sociétés de plus de 50 salariés ont davantage été à la peine avec un recul affiché de 7,7 % des cessations de paiement sur l’année. En données réelles, on retiendra qu’en moyenne sur la dernière décennie, la région enregistrait chaque année 14 défaillances de PME. En 2020, ces valeurs restent quasi stables avec 12 ouvertures de procédures.

Les défaillances par secteur en Bourgogne-Franche-Comté

Bâtiment

Alors qu’il concentre plus d’1 cessation de paiement sur 5, le bâtiment pèse lourd sur la tendance globale de l’économie régionale. En 2020, 212 entrepreneurs du bâtiment ont été placés en redressement ou en liquidation judiciaire, c’est 40 % de moins qu’en 2019. Dans le gros œuvre, la baisse des sinistres est de 42 % dans la maçonnerie générale. Dans le second œuvre, recul de 64 % en peinture et 48 % en menuiserie. En travaux publics, le terrassement courant affiche une amélioration de 33 %.

Commerce

Le commerce de détail a également bien résisté (-33,3 %), en particulier dans l’alimentation générale (-33 %) et l’habillement (-24 %).

Industrie

L’industrie manufacturière s’est bien maintenue, en particulier l’agroalimentaire (-63,5 %).

Services aux entreprises

Dans les services aux entreprises (-46,4 %), le conseil pour les affaires est en amélioration de 53 %.

Transports routiers de marchandises

Les ouvertures de procédures collectives dans les transports routiers de marchandises sont orientées à la baisse dans le fret interurbain (-69 %), le fret de proximité (-29 %).

Restauration

Administrativement fermé une grande partie de l’année, le secteur de la restauration a bien tenu au terme de cette année 2020, qu’il s’agisse de la restauration traditionnelle (-34 %) comme de la restauration rapide (-40 %). Il en est de même pour les débits de boisson (-31 %).

Services à la personne

Dans les services à la personne (-33 %), les tendances sont bonnes pour les coiffeurs (-29 %) comme pour les instituts de beauté (-23 %).

Télécharger l’étude défaillances 2020

Partager l'article :

Prenez rendez-vous avec un expert