Table ronde AFDCC-ALTARES – 22 septembre 2022 de 11h à 13h30 à Vitrolles

HAUTS-DE-FRANCE

2 379 défaillances d’entreprises en 2020

Malgré la crise, les défaillances reculent dans tous les départements et secteurs d’activité.

Altares publiait le 19 janvier dernier son étude Défaillances et sauvegardes d’entreprises en France au 4ème trimestre et bilan 2020, réalisée par Thierry Millon, Directeur des études. Découvrez les chiffres des défaillances pour la région Hauts-de-France. Avec 2 379 procédures enregistrées dans la région, le niveau global des défaillances a reculé en un an de 38,7 %. Une tendance similaire à l’évolution nationale : -38,6 %, baisse qui s’explique, malgré la force de la crise, par les aides du gouvernement envers les entreprises françaises.
La plupart des départements démontrent une tendance relativement proche de l’évolution régionale. Toutefois, dans l’Aisne et la Somme le recul est moins net. Le département du Nord, qui concentre près de la moitié des défaillances de la région (1110), signe la meilleure performance avec un recul des défauts de plus de 41 %.

Les défaillances par taille d’entreprises dans les Hauts-de-France

Des ouvertures de procédures au plus bas depuis 20 ans chez les entreprises de plus de 50 salarié. La sinistralité a fortement chuté chez les entreprises de moins de 50 salariés, avec des reculs respectifs de -39 % et -28 % pour les TPE et les entreprises de 10 à 49 salariés. Ce sont toutefois les entreprises de plus de 50 salariés qui enregistrent le plus fort recul (-44 %). Avec 18 ouvertures de procédures en 2020, ces sociétés présentent un niveau de défaillance au plus bas niveau depuis 20 ans.

Les défaillances par secteur dans les Hauts-de-France

Bâtiment

465 entreprises du bâtiment sont entrées en défaillance en 2020, soit 38,9 % de moins qu’en 2019. Dans le gros œuvre, la maçonnerie générale résiste bien (-34 %), de même que la construction de maisons individuelles (-27 %). Dans le second œuvre, on observe un recul de 58 % en peinture et de 49 % en menuiserie bois. En travaux publics, le terrassement courant affiche une amélioration de 70 %. Dans l’immobilier, la tendance est également orientée à la baisse : les défaillances ont reculé de 43 % dans les agences immobilières.

Commerce

Le commerce de détail a également bien résisté (-41,5 %). On observe des reculs nets dans l’alimentation générale (-53 %) et l’habillement (-43%).

Industrie

Avec un recul de 41,1 %, l’industrie, aussi bien manufacturière qu’agroalimentaire, a bien résisté.

Services aux entreprises

Dans le secteur des services aux entreprises, qui enregistre une baisse de 27,6 % des défaillances, le conseil pour les affaires observe un recul de 43 % et le nettoyage courant des bâtiments de plus de 26 %.

Transports routiers de marchandises

Les ouvertures de procédures collectives dans les transports routiers de marchandises sont orientées à la baisse, à la fois dans le fret interurbain (-50 %) et le fret de proximité (-18 %).

Restauration

Activité administrativement fermée une grande partie de l’année, la  restauration traditionnelle a bien résisté (-42 %), tout comme la restauration rapide (-46 %), et le débit de boisson (-60 %).

Services à la personne

Dans les services à la personne, les tendances sont très bonnes pour les coiffeurs (-48 %). Les instituts de beauté sont un peu plus à la peine avec un recul de 13 % seulement.

Télécharger l’étude défaillances 2020

Partager l'article :

Prenez rendez-vous avec un expert