Table ronde AFDCC-ALTARES – 22 septembre 2022 de 11h à 13h30 à Vitrolles

En juin dernier paraissait l’étude sur les délais de paiement dans le monde – Payment Study 2021 – permettant aux credit managers d’avoir une vue d’ensemble des comportements de paiement pays par pays, afin d’anticiper les comportements risqués et mettre en œuvre leur politique de recouvrement de créances. Le programme DunTrade est un programme d’échange et de partage d’informations (15000 partenaires) sur les délais de paiement des entreprises dans le monde, permettant le calcul du Paydex – indice de comportement de paiement – et une analyse comparative de paiement grâce à notre application PPI. Dans le contexte actuel de crise de Covid-19, ces informations sont d’autant plus pertinentes car nous avons besoin d’une donnée très dynamique et réactive.

Payment Study 2021 : l’étude sur les comportements de paiement à l’international

Cette étude publiée annuellement, en partenariat avec Dun & Bradstreet et Cribis D&B, sur la base des données au 31 décembre 2020, vise à dresser un portrait international des pratiques de paiement, en mettant particulièrement l’accent sur le scénario post Covid-19. L’étude Payment Study porte sur 5 zones géographiques (Asie, Europe du Nord, Europe du Sud, Amérique de Nord, Afrique – 36 pays) et sur 2 indicateurs révélateurs de l’attitude de paiement :
  • le taux d’entreprises payant régulièrement l’ensemble de leurs fournisseurs,
  • le taux d’entreprises payant avec un retard moyen conséquent (plus de 90 jours) l’ensemble de leurs fournisseurs.
Ces indicateurs sont étudiés sur les 3 dernières années, ce qui est particulièrement intéressant au vu du contexte de Covid-19.

Les comportements de paiement en Asie

9 pays sont concernés : Chine, Émirats Arabes Unis, Hong Kong, Inde, Israël, Philippines, Singapour, Taïwan et Thaïlande. La rigueur n’est pas de mise dans ces pays au niveau des délais de paiement… En Israël, seules 16,2% des entreprises paient dans les temps, à Hong Kong c’est 1 chance sur 4 d’être payé à l’heure. Taïwan fait exception et présente le pourcentage le plus élevé de bons payeurs, et le moins élevés de payeurs à plus de 90 jours de retard.

Les comportements de paiement en Amérique du Nord

3 pays sont concernés : Canada, Mexique et USA. Les États-Unis sont plutôt dans la moyenne mondiale des délais de paiement, avec quasiment 1 chance sur 2 d’être payé en temps et en heure, et un faible taux de paiements à plus de 90 jours de retard. Ils ont aussi connu une faible dégradation entre 2018 et 2020, allant à l’encontre des prédictions catastrophiques pour la première année de l’épidémie de Covid-19. Le Canada en revanche présente une situation assez atypique, avec moins d’une chance sur 3 d’être réglé à temps, mais aussi une très faible proportion d’entreprises payant avec plus de 90 jours de retard (1,4%), ce qui indique que des relances seront le plus souvent nécessaires, mais sans gros risques d’aller jusqu’au recouvrement.

Les comportements de paiement en Europe du Nord

11 pays sont concernés par l’étude : Allemagne, Belgique, Danemark, Finlande, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Russie et Suède. Le comportement de paiement est un élément influencé par la culture, et les pays d’Europe du Nord démontrent beaucoup de rigueur dans ce domaine. Le Danemark se montre le plus exemplaire avec quasiment 9 paiements sur 10 effectués dans les temps, et 0,2% de chance seulement d’être payé à plus de 90 jours de retard, devant l’Allemagne qui est souvent citée mais se classe pourtant derrière les Pays-Bas (75% de paiement à l’heure, 0,5% de paiements à plus de 90 jours de retard), et la Pologne et ses 76% de paiements rigoureux, et la Russie et ses 73,7% de bons payeurs (mais ces deux pays sont plus mauvais au niveau des paiements très tardifs, une situation atypique qui recommande d’agir vite en cas de retard).

Les comportements de paiement en Europe du Sud

12 pays sont concernés : Bulgarie, Croatie, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovénie et Turquie. En revanche, les pays d’Europe du Sud montrent des attitudes plus dégradées à l’égard des délais de paiement, la France ne fait pas exception, même si elle n’atteint pas les excès de certains autres, avec 40,4% de paiements réguliers et tout de même 4,5% de paiements très tardifs. Les pays en bas du classement sont la Bulgarie (19% de bons payeurs, mais seulement 1,3% de très mauvais payeurs), le Portugal (16,4% bons payeurs, 8,6% payeurs à +90 jours de retard) et enfin la Roumanie (13,1% paiements à l’heure, 8,4% au-delà de 90 jours de retard). Quid de l’effet Covid ? 2020 a enregistré contre toute attente une amélioration de la régularité de paiement, mais aussi malheureusement une dégradation des paiements à plus de 90 jours de retard, avec une majorité de mauvais payeurs qui sont des PME, et non des TPE comme on pourrait être tenté de le penser.

Les comportements de paiement en Afrique

1 pays est étudié ici : Égypte. L’Afrique présente des attitudes de paiement extrêmement dégradée, c’est le cas de l’Égypte, avec seulement 1 tiers de paiement à l’heure, et 1/5 de payeurs en retard de plus de 90 jours (fréquemment 180), parmi lesquels beaucoup d’entreprises du bâtiment. Mais le continent porte beaucoup d’ambitions sur le sujet des délais de paiement, avec notamment le Maroc qui souhaite améliorer considérablement sa situation avec l’appui de DunTrade. Vous pouvez regarder le replay du webinar du 8 septembre, au cours duquel Gilles Lambert, responsable du programme DunTrade Altares, a présenté un focus sur les pays étudiés dans l’étude Payment Study 2021.


En savoir + sur DunTrade

Partager l'article :

Prenez rendez-vous avec un expert