Convention USF 2022 les 5 et 6 octobre à Lyon

Retrouvez dans cet article :

La Compliance au cœur des Achats chez Capgemini

Capgemini est une société de conseil en transformation digitale présente dans 50 pays, regroupant plus de 270 000 salariés et enregistrant une Chiffre d’Affaires de 16 milliards d’euros.

Face à la complexité de mise en œuvre de sa démarche compliance au sein des Achats, Capgemini a fait appel à Altares et a choisi la solution de conformité indueD pour élaborer son processus d’évaluation des tiers notamment fournisseurs. Pour être certain de maîtriser ce processus, Capgemini a fait le choix de n’impliquer que la Direction Achat (et non la Direction Financière) pour saisir et modifier les données fournisseurs dans son ERP.

Les bénéfices d’indueD dans l’onboarding fournisseurs de Capgemini

La maîtrise des données fournisseurs est une condition sine qua none pour une stratégie d’Achat réussie. La collecte des informations sur ces tiers se fait de plusieurs façons :

  • sources externes : Altares-D&B joue ce rôle avec brio grâce à une donnée élargie mise à jour continuellement,
  • données internes : demande de documents auprès des fournisseurs et complétude de questionnaires.

La solution indueD utilise la base de données Dun & Bradstreet, qui lui assure une donnée de qualité : couverture géographique importante (220 pays dont des zones où l’accès à la donnée est compliqué), fiabilité, exhaustivité, mise à jour, contrôle.

L’évaluation des tiers simplifiée avec indueD

indueD permet une évaluation des tiers, entre autres fournisseurs, au travers d’un processus KYS (Know Your Suppliers) rodé :

Il permet d’identifier les risques liés à la conformité tels que la corruption, le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme, les sanctions et la presse négative.

Le risque est capté dès l’entrée en relation et peut être évité.

indueD est intégré à l’outil de sourcing Ivalua, et permet à l’équipe Achat de proposer à la Direction de la Conformité une évaluation de risques complète comme le préconise la loi Sapin 2, avec tous les éléments pour qu’Ethic et Compliance Officer puissent se prononcer sur l’intégration ou non d’un fournisseur.

La due diligence des tiers : une approche basée sur les risques

On se rend compte que les Achats sont intimement liés au Risk Management et à la Conformité, Capgemini conseille donc une approche globale de sélection des fournisseurs, qui ont un impact direct sur le business, que ce soit d’un point de vue réputationnel ou sur la chaîne d’approvisionnement.

L’exploitation de la base de données Altares au travers d’outils comme indueD s’additionne à une démarche en interne pour questionner ses fournisseurs et qualifier les risques détectés lors du screening, sur la base de critères tels que : risque de corruption, risque du secteur d’activité et risque pays (d’implantation du fournisseur).

Ces risques seront retranscrits dans le rapport indueD, classifiés en fonction de leur importance : risque faible, modéré ou élevé. Des risques modérés à forts doivent remettre en question l’entrée en relation ou sa poursuite : le Compliance Officer étudie le rapport, et procède à ses recommandations auprès des Achats, qui pourront décider de ne pas entrer en relation, d’y mettre un terme, ou de poser des conditions à l’entrée ou à la poursuite de cette relation d’affaires.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la stratégie Achats de Capgemini, nous avons interrogé Antoine Héraud, Head of Procurement Excellence Capgemini, à l’occasion de notre Matinée Achats, qui s’est tenue le 18 novembre.

Et n’hésitez pas à consulter notre site pour plus d’informations sur indueD, et pour prendre contact avec un conseiller.




Voir l’interview



En savoir + sur indueD