Convention USF 2022 les 5 et 6 octobre à Lyon

Retrouvez dans cet article :

Pays de la Loire

1128 défaillances d’entreprises en 2021

  • Un niveau de défaillances étonnement bas, en chute de 10 %
  • Les défauts baissent fortement en Sarthe mais remontent en Maine-et-Loire, le bâtiment particulièrement exposé
  • Les PME de la région résistent bien
  • Une remontée des défaillances à anticiper en 2022

Avec 1128 ouvertures de procédures collectives enregistrées dans la région Pays de la Loire, le niveau global des défaillances a reculé de 10,5 % en un an. Une tendance proche de celle observée sur l’ensemble du territoire national où la baisse des défauts atteint 11,8 %.

Les mesures d’aide déployées à partir du printemps 2020 pour soutenir les entreprises en difficulté sont restées en partie actives en 2021. Face à la résurgence des variants du Covid-19, le calendrier d’allègement de ces aides a été également adapté. Cet accompagnement de l’État et des territoires a ainsi permis de protéger les entreprises de la faillite et de voir le niveau de défaillances atteindre son plus bas niveau depuis 30 ans.

defaillances entreprises pays de la loire

C’est dans la Sarthe que s’opère la plus forte baisse du nombre de défaillances (-39 %) en 2021 après deux années consécutives de recul des défauts (- 24 % en 2020 et -22 % en 2019). La Vendée enregistre quant à elle une baisse de près de 14 % des défaillances cette année.

Quatre défauts sur dix se concentrent en Loire-Atlantique. Le département, qui avait enregistré une forte baisse des défauts en 2020 (-42 %), retrouve en 2021 le même rythme qu’en 2019, à savoir un recul annuel de -3,3 %.

Les départements de la Mayenne et du Maine-et-Loire sont davantage à la peine. Si le premier parvient tout juste à stabiliser le nombre de ses défaillances d’entreprises, le second bascule légèrement dans le rouge (+2 %).

Les défaillances par taille d’entreprises en Pays-de-la-Loire

L’essentiel des défaillances (94 %) concernent des TPE qui donnent donc le ton de la tendance régionale. En 2021, cette catégorie d’entreprises enregistre une baisse du nombre de défaillances de 10 %. Moins nombreuses, les PME de 10 à 49 salariés affichent un recul de sinistralité encore plus rapide (-13  %). Quant aux employeurs d’au moins 50 salariés, seule une demi-douzaine d’entre eux ont défailli en 2021 ; c’est quatre fois moins qu’en 2019.

Les défaillances par secteur en Pays-de-la-Loire

Bâtiment

En 2020 dans la région Pays de la Loire, le bâtiment avait approché le seuil des 200 défauts à la faveur d’une baisse de plus de 47 % des défaillances. En 2021, un rattrapage s’opère et les défauts remontent de plus de 18 %. 259 entreprises du bâtiment ont été placées en redressement ou en liquidation judiciaire. La dégradation est rapide dans le gros œuvre (+ 28 %) comme le second œuvre (+ 17 %).

Commerce

Le commerce de détail résiste encore bien (-13 %), en particulier dans le prêt-à-porter (-58 %) et le bricolage & équipement du foyer (-56 %). En revanche, la situation reste tendue pour la vente et réparation de véhicules automobiles (+ 6 %).

Industrie

L’industrie manufacturière atteint un niveau de défaillances extrêmement bas en 2021, juste au-dessus du seuil de 50 procédures (-15 %). C’est également le cas de l’agroalimentaire qui compte deux fois moins d’entreprises en procédure.

Service aux entreprises

Dans les services aux entreprises (-18 %), la sinistralité recule dans la plupart des activités à l’exception des services d’architecture et d’ingénierie (+37 %).

Transports

Les ouvertures de procédures collectives dans les transports routiers de marchandises augmentent de 12% mais concernent moins d’une vingtaine d’entreprises.

Restauration

La restauration a subi de nombreuses contraintes de fermetures administratives mais, grâce aux aides de l’État, le secteur a bien résisté. Le nombre des défaillances recule encore fortement (-51 %), aussi bien dans la restauration rapide (-29 %) que dans la restauration traditionnelle (-63 %). Il en va de même pour les débits de boisson (-55 %).

Service à la personne

Dans les services à la personne, les tendances sont bonnes pour les coiffeurs et soins de beauté (-33 %).

Retrouvez tous les chiffres des défaillances du 4ème trimestre et le bilan 2021.

Découvrez également le Fonds de solidarité proposé aux entreprises par le Gouvernement français.