Petit-déjeuner débat AFDCC – le 20 Octobre, à Lyon

Partager l'article :

Retrouvez dans cet article :

Anne-Sophie de Lambertye-gestion du risque d'entreprise

Anne Sophie de Lambertye, CFO France & Group Solutions Altares a été interviewée par le magazine du Medef sur la façon dont les entreprises peuvent gérer les risques qui pèsent sur elles.

Pourquoi la gestion du risque client est-elle aujourd’hui à l’honneur ?

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises œuvrent dans un environnement fragilisé par la crise : volatilité et complexité des marchés, pression accrue des régulateurs, célérité de l’innovation, poids des technologies et des données, exposition internationale… La protection des actifs d’entreprises, la continuité de leurs activités et leur développement reposent sur leur capacité à anticiper et gérer leur exposition aux risques de manière prospective. La gestion des risques est un enjeu pour tous, encore plus crucial en période d’instabilité.

En France, les entreprises sont accompagnées par des dispositifs de soutien, mais quelle est leur situation réelle ? Qu’en est-il sur les marchés étrangers ? Quelles sont celles en difficulté, risquant de ne plus honorer leurs paiements ? Font-elles partie de vos clients ? Les entreprises ont besoin de repères et du soutien d’experts pour développer la connaissance de leur écosystème de tiers et ainsi renforcer le pilotage de leurs risques et la rentabilité de leur croissance.

Quelles solutions concrètes existent pour prévenir ces risques ?

Altares propose à ses clients un panel de solutions capables de répondre à de nombreux enjeux, dont le risque Crédit et de Solvabilité. intuiz+ et D&B Credit sont nos solutions de veille stratégique sur 440 millions d’entreprises en France et à l’International. Elles facilitent les décisions d’octroi de crédit et le pilotage des risques portés par l’écosystème de tiers des entreprises. L’analyse et la prédictibilité des comportements de paiement est aussi un point central de nos offres, pour limiter le risque de retards de paiement et d’impayés.

Quel est l’apport de l’intelligence artificielle dans votre domaine ?

Disposer de données est insuffisant, les valoriser et les rendre utilisables est primordial. Nos data scientists construisent des algorithmes basés sur des millions de données pour fournir des outils intégrés aux processus opérationnels de nos clients. La grande volumétrie des données traitées accroît la fiabilité de nos indicateurs qui sont transcrits sous forme de scores dans nos solutions :

Le score de défaillance calcule la probabilité d’entrée en procédure collective d’une entreprise à horizon 12 mois.

Le score de survie, exclusivité Altares, apprécie la probabilité qu’une entreprise en procédure collective soit toujours active à 6, 12, 24 ou 36 mois.

Le Paydex mesure la régularité de paiement des entreprises grâce au programme DunTrade. Il est exprimé en nombre de jours de retard de paiement moyen.

Les indicateurs fréquences ou FPI calculent le pourcentage de paiements en retard de plus de 30 et 90 jours. Ils signalent les premières difficultés de paiement et fournissent des détails sur la quantité et le montant des retards.

En quoi Altares peut-il être le meilleur interlocuteur pour une entreprise qui veut se développer ?

Altares est membre du réseau Dun & Bradstreet, premier fournisseur de données BtoB sur 440 millions d’entreprises dans 220 pays, desquelles nous tirons des analyses personnalisées que l’Open data ne permet pas. En combinant données et technologies, nous délivrons une information actualisée, lisible et exploitable, là où nos clients en ont besoin. Nos experts les accompagnent sur la question des risques, et dans leurs préoccupations de conformité, la sécurisation de leur référentiel de tiers et leurs besoins de prospection et marketing afin qu’ils puissent se concentrer sur leur mission et bâtir leur futur.

Retrouvez l’interview dans le n°63 du magazine Inspir’ du MEDEF, page 61.

<