Table ronde AFDCC-ALTARES – 22 septembre 2022 de 11h à 13h30 à Vitrolles

Les défaillances d’entreprises dans le monde à des niveaux artificiellement bas. Dun & Bradstreet a publié l’édition 2021 de son étude «  Global Bankruptcy Report » qui présente la situation des défaillances d’entreprises dans 43 marchés.

Près de la moitié de ces économies a enregistré une baisse des faillites d’entreprises en 2021. Dans certains pays, les défaillances d’entreprises ont atteint leur plus bas niveau depuis une décennie. Tout comme en 2020, lorsque les perturbations commerciales ont atteint des niveaux sans précédent, le Covid-19 a eu un fort impact sur 2021. L’augmentation des cas de contamination a entraîné dans de nombreux pays des fermetures d’entreprises. Les données de Dun & Bradstreet (dont Altares fait partie) montrent que le pourcentage d’entités perturbées dans le monde a augmenté de 4 points au premier semestre 2021 (vs second semestre 2020). La chute précipitée des défaillances (appelées Bankruptcy en anglais) peut donc sembler contradictoire. Mais il existe plusieurs facteurs qui ont aidé des milliers d’entreprises à garder la tête hors de l’eau.

bankruptcy défaillances monde 2021

Sans aucun doute, la raison principale a été les programmes de soutien massifs fournis par les gouvernements du monde entier. Si bon nombre de ces mesures ont été annoncées en 2020, elles ont été prolongées au-delà de cette période. L’étude Bankruptcy Report rapporte que les mesures fiscales en réponse à la pandémie de Covid-19 représentent 18 % du produit intérieur brut (PIB) mondial, selon les données du FMI.

Cette situation est due en grande partie aux économies avancées qui, en moyenne, ont fourni un soutien budgétaire à hauteur de 28,4 % de leur PIB. À titre de comparaison, les mesures de relance prises par ces économies en réponse à la crise financière mondiale de 2008 ne représentaient que 2,6 % de leur PIB.
L’accès à des liquidités à faible coût a été déterminant sur les marchés des capitaux durant la pandémie. L’encours de l’ensemble des titres de créance – qui comprend le montant emprunté sur le marché national et international, levé par les sociétés non financières – s’élevait à 19,05 milliards USD en juin 2021, selon les données de la Banque des Règlements Internationaux (BRI). Cela représente une augmentation de 15,8 % par rapport à mars 2020, contre une hausse annuelle moyenne de 6,2 % au cours des cinq années précédentes. Cela a servi de bouée de sauvetage à de nombreuses entreprises qui étaient au bord de la faillite.

étude en anglais

Dun & Bradstreet propose à ses clients partout dans le monde l’accès à la plus grande base de données mondiale BtoB (245 pays), avec des vues cohérentes sur l’évaluation des risques et des opportunités, tout en maintenant une granularité locale sur chaque marché.

Partager l'article :

Prenez rendez-vous avec un expert