Interrogé sur les leçons « prises ou pas » par les entreprises dix ans après la crise de 2008 dite des Subprimes, Thierry Millon, directeur des études d’Altares, n’est pas convaincu que les entreprises françaises aient bien retenu la leçon.

« Le problème, c’est que beaucoup d’entreprises n’ont pas changé de discours, de modèle, de méthode, continuent de travailler en silo avec une organisation trop hermétique alors qu’il faut aller toujours plus vite. L’avantage de la situation d’aujourd’hui, c’est qu’il y a des outils modernes.»

Télécharger l’article