La société Altares présente son étude sur les défaillances d’entreprises au 3ème trimestre 2019 : 10 501 défaillances d’entreprises enregistrées ce 3e trimestre 2019 (-9,2% par rapport au 3e trimestre 2018).

Toutefois, la sinistralité des PME de plus de 50 salariés est en forte hausse (+30%).

« Le nombre de défaillances d’entreprises bute chaque été sur le seuil des 10 000 procédures. Mais avec 10 500 jugements prononcés, ce 3e trimestre est le meilleur depuis celui de 2007 (10 300). En tendance, cela représente une baisse de 9,2%. »

« Les trois quarts des jugements concernent des micro-entreprises de moins de trois salariés, mais 73 sociétés de plus de 50 salariés sont également passées devant le tribunal ce trimestre, soit plus d’une défaillance de grandes PME enregistrée chaque jour ouvré. Cette accélération de la sinistralité des PME pèse lourdement sur l’emploi. Prés de 37 300 emplois sont ainsi menacés, parfois déjà perdus, c’est 2 350 de plus par rapport à l’été 2018. »

Le compteur estival des défaillances d’entreprises n’est jamais retombé sous le seuil des 10 000 procédures depuis 2006 (9907 jugements), mais l’été 2019 s’en approche (10501). C’est le meilleur 3e trimestre depuis 2007 (10305). A peine plus de 200 jugements de sauvegarde ont été enregistrés sur la période, soit moins de 2% de l’ensemble des procédures collectives. C’est du côté des liquidations judiciaires que le signal est le plus marqué ce 3e trimestre avec une baisse de 8%, en écho à la moindre sinistralité des TPE.