Le 15 novembre a eu lieu la Journée Crédit AFDCC, le rendez-vous annuel des métiers du crédit et du management, en partenariat avec Altares.

Réservée aux adhérents de l’AFDCC, la journée a accueilli plus de 450 Credit Managers venus échanger sur les sujets en lien avec leurs préoccupations, au Pavillon Dauphine à Paris.

Altares – D&B était présent sur son stand pour informer sur les nouvelles évolutions de ses produits : intuiz+ et ses deux nouveaux modules Pilotage et Décision, D&B Credit qui étend son analyse du risque à l’international sur 220 pays, et la nouvelle plateforme d’analyse des comportements de paiement, Payment Performance Insights. Grâce à ses solutions, Altares accompagne les Credit Managers dans leur métier au quotidien.

Au programme de cette journée, des conférences et ateliers de restitution de groupes de travail AFDCC. Retour sur les principaux thèmes abordés.

Le Credit Manager et la communication interservices

Le métier du Credit Manager a évolué ces dernières années pour occuper un poste beaucoup plus central. Aujourd’hui le Credit Manager développe au quotidien ses interactions avec différents services dans l’entreprise : le commerce, la comptabilité et le juridique en première ligne.

Le Credit Manager doit accompagner ces services et les épauler : ne pas représenter un frein au business par la limitation de crédit, mais s’assurer auprès de la comptabilité que les clients paient en temps et en heure, et trouver appui auprès du juridique pour accélérer les encaissements, en mettant en place une politique de pénalités en cas de retard de paiement.

Cette collaboration interservices nécessite de trouver un équilibre entre les interlocuteurs de l’entreprise, et de développer la confiance pour une collaboration efficace. Par exemple, le Credit Manager doit éduquer sur l’instauration de la limite de crédit, en expliquant avec pédagogie le but de cette limitation imposée sur un compte client, afin que le commercial considère cela non pas comme un frein à son potentiel chiffre d’affaires, mais comme une limitation du risque et une sécurisation des bénéfices. La collaboration entre le Credit Manager et les différents services doit permettre de faire du business en limitant les risques.

Par ailleurs, pour faciliter cette collaboration et cette communication interservices, le Credit Manager doit mettre en place des outils et des méthodes communs, tels que des outils innovants de composition et d’enrichissement des factures, permettant de réduire le délai de paiement des entreprises, et des outils de scoring clients permettant d’apprécier le risque…

Nouveaux défis et nouvelles compétences du Credit Manager

Le Credit Manager fait face aujourd’hui à de nouvelles problématiques métier, telles la raréfaction de l’information (voir notre article concernant la Loi PACTE et le nouveau seuil de publicité des Privilèges), mais aussi la nécessité de prise de décision rapide dans un environnement où les processus sont fortement digitalisés.

Le Credit Manager doit posséder, outre son expertise métier, une capacité de communication orientée pédagogie, pour collaborer avec l’ensemble des services impliqués, des compétences commerciales du fait de son contact souvent direct avec le client, et des compétences en matière juridique. S’y ajoutent les compétences informatiques liées à la digitalisation, par exemple pour être en mesure d’implémenter les données dans les progiciels de gestion intégrés (ERP).

Le Credit Management se trouve donc au cœur de la politique de l’entreprise et de son développement, il est impliqué auprès de différents métiers et dans un processus global permettant d’apprécier les risques en matière de paiement, de les anticiper et de les éviter afin de solidifier la trésorerie de l’entreprise.