Le 21 novembre dernier, Altares organisait son webinar intitulé « Comment la qualité du screening va définir la précision de votre score de conformité ? ». Pour répondre à cette question, le webinar était animé par Laurent Luce, notre Responsable Marketing Produit Compliance, et Stéphane Thromas, spécialiste des solutions Risque chez Dow Jones, partenaire d’Altares.

Les missions de Dow Jones en matière de Risk & Compliance

Stéphane a d’abord détaillé les missions de Dow Jones, en revenant en particulier sur les listes collectées et exploitées par l’entreprise dans le cadre de ses solutions de risque et de conformité.

Dow Jones a été fondé en 1882, l’entreprise est donc bien installée dans son domaine. Les données Risk & Compliance de Dow Jones permettent à plus de 4000 clients de se mettre en conformité sur les réglementations LCB-FT, anti-corruption (Sapin 2 notamment), et impératifs du devoir de vigilance. Dow Jones aide ses clients à gérer les risques financiers liés aux amendes, les risques pénaux, et les risques réputation lié aux tiers. La collecte s’effectue notamment via Factiva, l’outil de collecte de ressources presse provenant de 32 000 sources, couvrant 205 pays et 38 langues, ainsi que de partenariats avec des sources externes telles qu’Altares pour les données sur les entreprises.

La couverture Risk & Compliance de Dow Jones

On retrouve plus de 3 millions de profils (personnes physiques et morales) dans les bases Dow Jones.

Dow Jones passe en revue les :

  • Listes de sanctions – 1200 listes officielles couvrant tous les pays,
  • Personnes Politiquement Exposées – Chefs d’État et de Gouvernement, mnistres, membres des Assemblées, hauts fonctionnaires, ambassadeurs, membres des services de Police, membres des Services Secrets, leaders religieux…
  • Personnes associées aux PPE – membres de leur famille, en lien d’affaires avec les PPE; avec gestion des faux positifs (homonymes),
  • Personnes d’Intérêt Spécial / Particulier – personnes physiques arrêtées pour crime grave (financier, fraude fiscale, corruption, trafic…)
  • Sociétés détenues par des personnes sanctionnées – à hauteur de 10% de détention minimum par ces personnes physiques et morales (20 000 entreprises concernées),
  • Sociétés d’État – propriété publique de 1% minimum, 10% minimum de fonds souverains (270 000 entreprises sont concernées),
  • Couverture médiatique défavorable – presse négative, notamment liée au non-respect des droits fondamentaux humains, de la réglementation liée à la pollution, mais également association criminelle.

Comment Altares – Dun & Bradstreet simplifie la conformité avec indueD ?

indueD permet d’importer son portefeuille de clients pour effectuer sa due diligence, à l’aide de paramètres personnalisables, notamment en appliquant un poids plus ou moins important à certains critères, comme la presse négative. Le score de conformité obtenu sera alors en adéquation avec vos choix stratégiques en matière de conformité. En effet, certains indicateurs ne sont peut-être pas primordiaux pour vous, vous pouvez donc leur donner moins d’importance, voire même décocher certaines listes pour ne pas les prendre en compte (exemple : PPE, risques sociaux et environnementaux), tout en gardant à l’esprit que certaines listes ne devraient cependant pas être exclues, telles que les sanctions, qui représentent toujours un risque fort.