Imaginez lancer une due diligence depuis votre outil métier, voir en temps réels les étapes d’enrichissement et de screening et disposer de rapports de conformité.

Comment conjuguer la compliance et l’outillage des départements achats ?

La gestion des tiers est un levier de lutte efficace contre les risques de sécurité, financiers, de corruption… On retrouve ces risques dans chaque relation d’affaires clients, mais aussi avec les apporteurs d’affaires, des partenaires de mécénat et sponsoring, des employés (processus de recrutement par exemple)…

La connaissance business (KYB) au centre des Achats

Comment maîtriser vos risques vis-à-vis de notre connaissance business et partenaires ?

La connaissance fournisseur (KYS) est essentielle à la fonction achat, elle constitue un outil de maîtrise du risque fournisseurs et une préoccupation forte des Directions Achats.

Il y a nécessité d’un langage commun et de standardisation des outils et des bases de données entre conformité et achats.

2 tendances dans le secteur financier

Coopération par la standardisation des outils KYS

Les banques utilisent les mêmes outils pour leur processus Know Your Supplier (référentiels fournisseurs, bases de données externes, outils de criblage PEP / sanctions / embargos / presse négative…).

Bénéfices :

  • niveau de standardisation important des outils et données,
  • fluidification des échanges avec les fournisseurs : homogénéisation des formats d’échange,
  • réduction des coûts sur les Systèmes d’Information communs (ex : centralisation des achats de licences).

Limites :

  • dépendance technologique (situation de quasi monopole de certains éditeurs),
  • optimisation limitée de la charge opérationnelle des équipes internes.

Coopération par la mutualisation des traitements KYS

Les banques ont recours à un opérateur KYS qui joue le rôle d’intermédiaire entre les fournisseurs (communs à beaucoup d’établissements) et les départements achats des groupes bancaires.

Bénéfices :

  • partage des coûts de traitement entre banques (collecte et contrôle des données et documents),
  • fluidification des échanges avec les fournisseurs : un point d’entrée unique pour les banques et leurs fournisseurs,
  • focus et repositionnement des banques sur le risque fournisseur plutôt que sur la collecte,
  • délégation éventuelle du choix d’outils à l’opérateur KYS.

Limites :

  • difficultés potentielles d’alignement de la gouvernance et du partage de la valeur,
  • risque de dépendance à l’opérateur.

Standardiser les outils et la donnée

Standardisation des outils

Altares permet de fluidifier les échanges entre les différents outils

  • standardisation des données (raisons sociales, identification des tiers…),
  • standardisation des process (même contexte = même décision).

Mutualisation des traitements

  • simplification : éviter d’effectuer plusieurs fois le même travail,
  • mutualisation des choix : bénéficier du processus indueD relatif à l’identification des BE.

Business-Add-On, l’outil de gestion de tiers intégré à votre ERP

Altares aide les entreprises à fluidifier les échanges avec les fournisseurs et clients, en assurant une création et une mise à jour fiable des tiers.

Pour se faire, Altares a créé Business-Add-On, sa solution intégrée de gestion des tiers dans votre ERP (qui contient vos partenaires business clients et fournisseurs), qui connecte vos tiers à la base de données Altares-D&B, et s’intègre à SAP ECC6 et S/4.

Grâce à BAO, lorsqu’on créé un tiers dans SAP, on peut l’injecter dans indueD pour qu’il soit évalué. Les informations d’identité et de risques sur les entreprises (dont certaines changent régulièrement) sont ainsi constamment à jour (grâce à l’identifiant unique D-U-N-S Number), fiabilisant votre référentiel tiers et facilitant vos processus compliance.

Découvrez BAO dans cette vidéo :

Vous voulez recevoir le récapitulatif mensuel de nos publications sur le blog Altares ?

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter 1 fois par mois :

je m’inscris à la newsletter Altares