Le 10 novembre dernier s’est tenu notre webinar « La donnée Altares au service de la résilience des entreprises », ou comment mieux gérer le poste client sans pour autant ralentir le business.

Cette session était animée par Caroline Chochoy, product marketing manager Risk et Mathieu Finas, data scientist avant-vente, qui ont prodigué leurs conseils pour utiliser des indicateurs fiables et construire votre propre schéma de décision, afin d’accélérer vos prises de décision en ces temps d’incertitude.

Quelle est la situation des entreprises après 7 mois de Covid-19 ?

Caroline Chochoy

La crise de la Covid-19 a été un facteur de changement opérationnel, avec une adaptation et une amélioration des processus pour maintenir le business et la trésorerie des entreprises. La digitalisation des processus en particulier a été accélérée : paiement à distance, facturation digitale et moyens de communication numérisés, mais aussi accélération de projets initiés avant la crise pour optimiser le pilotage du besoin en fonds de roulement. L’automatisation des tâches a également été au cœur des préoccupations, avec pour objectif principal un gain de temps et une réduction des coûts.

Dans ce contexte d’allongement des délais de paiement et de tension sur les encaissements, les entreprises ont tout intérêt à mettre en place des solutions pour se prémunir du risque d’impayés, de défaillance des tiers, pour permettre une veille sur leur écosystème (client, fournisseurs et partenaires d’affaires), et pour prioriser des actions de recouvrement via le pilotage de sa balance âgée.

Moins de procédures collectives, plus de retards

Mathieu Finas

Les 6 dernier mois ont enregistré une chute drastique des défaillances comparé à la même période de 2019. Malgré les 10% de récession annoncés par l’INSEE, les entreprises avancent-elles dans la crise sans encombre ? La situation est bien plus compliquée que les chiffres ne peuvent le laisser penser. Si les défaillances sont en baisse, les retards de paiement ont quant à eux augmenté de 5 jours en octobre 2020.

Les prévisions à moyen et long terme ne sont plus d’actualité au vu de la situation, comment alors prendre ses décisions risque ? Peut-on faire confiance au score de défaillance Altares ?

Le score de défaillance Altares reste capable de classer les entreprises des plus aux moins risquées.

Pour rappel, une défaillance se définit comme l’ouverture d’une procédure collective de type redressement judiciaire, liquidation judiciaire, plan de sauvegarde ou insolvabilité européenne.

Le score de prédiction des défaillances Altares est quant à lui un score statistique calculé sur 10 millions de SIREN en France, qui donne la probabilité d’entrée en procédure collective d’une société à un horizon de 12 mois. Il y a 3 niveaux de lecture possible de ce score : un score sur 20, un score sur 100, et une classe de risque. Plus le score est bas, plus le risque d’entrée en procédure collective de l’entreprise est élevé.

Lors de la dernière crise de 2008, les entreprises entrées en défaillance étaient les plus mal scorées par notre score de défaillance 1 an avant la crise, notre historique plaide donc en la faveur d’un score fiable en période de crise.

Cette année, la France enregistre moins de procédures collectives qu’en 2019 grâce aux mesures d’aide de l’État qui ont maintenu des entreprises fragiles à flots. Mais avec cette baisse imprévue des entrées en procédure collective, on peut se demander si un effet de rattrapage va survenir en 2021, une fois les aides de l’État stoppées.

Comment anticiper 2021 dans ce contexte inédit ? Les données complémentaires vont nous aider à anticiper le risque futur, notamment grâce à l’apport du Paydex qui permet d’analyser le comportement de paiement des entreprises. Ce Paydex calcule le retard moyen de paiement d’une entreprise par ses fournisseurs. En effet, le comportement de paiement est un bon indicateur de la santé d’une entreprise et donc de son futur, pour prendre les meilleures décisions de suivi de son portefeuille clients (entrée en relation, poursuite de la relation, octroi de crédit, recouvrement).

La pertinence de la donnée risque pour mieux surveiller votre portefeuille clients

Le Paydex est calculé sur la base des données d’expériences de paiement collectées mensuellement auprès des milliers de partenaires DunTrade à travers le monde, permettant de comparer les délais de paiement des entreprises à votre égard par rapport aux autres fournisseurs.

Cette comparaison permet de bien jauger une situation, par exemple : vous constatez que des clients vous paient en retard alors qu’ils paient d’autres fournisseurs à l’heure, ils ne semblent donc pas en difficulté et donc pas à risque de défaillance : dans ces conditions, vous pouvez intervenir pour par exemple vous montrer plus fermes et mettre en place des conditions de paiement plus strictes. A l’inverse, si vous constatez qu’une entreprise vous paie dans les temps mais que son comportement de paiement vis-à-vis de ses autres partenaires est dégradée, cela peut être un indicateur de risque de défaillance élevé.

Comment bien utiliser la donnée Altares pour accélérer vos prises de décision ?

En cette période de crise, le score de risque de défaillance couplé à la donnée comportement de paiement (avec l’apport de la data science) vous permettent de prendre des décisions éclairées et pertinentes.

Par exemple : une entreprise a un score de défaillance moyen, mais paie très bien tous ses fournisseurs depuis 2 ans, on peut raisonnablement lui faire confiance et ne pas imposer de conditions de paiement supplémentaires. En revanche, si son risque de défaillance est bon mais que son Paydex se dégrade avec des retards de paiement élevés, il peut être plus sage de ne pas lui accorder de crédit.

Conseils pour une optimisation et une automatisation des processus métiers du credit manager

En amont de l’entrée en relation d’affaires, il est conseillé de rassembler et d’analyser un maximum d’informations : existence légale, dirigeants, liens capitalistiques, procédures collectives, privilèges, score de défaillance, comportement de paiement… A partir de ces données, on peut définir une limite d’encours maximale, des conditions de paiement contractuelles adaptées, automatiser les décisions de type go / no go grâce à des technologies d’automatisation.

intuiz+ Décision automatise vos prises de décisions

C’est ce que propose intuiz+ avec son module Décision, qui permet le paramétrage de formules de décisions à points, personnalisables, en fonction de l’appétence pour le risque de votre entreprise et en fonction de sa politique de crédit.

Cela permet :

  • de qualifier la relation, en prenant des décisions unitaires sur un SIREN à la fois,
  • une gestion personnalisée et globale de son portefeuille de tiers avec un recalcul de la décision à chaque mise à jour de la donnée.

Avec Décision, vous optimisez le temps passé sur l’approbation des dossiers clients, vous avez une évaluation immédiate des opportunités business et une plus grande maîtrise des risques.

intuiz+ Décision offre la possibilité de peut créer des formulaires pour toutes sortes de décisions, il existe aussi un formulaire conditions de paiement.

Une fois la relation d’affaires installée, il vous faut :

  • surveiller et être alerté sur les événements clés de la vie des clients et fournisseurs : monitoring à chaque événement légal par exemple,
  • anticiper : mettre en place des communications vers les clients qui rappellent la date d’échéance d’une facture pour se prémunir du risque d’impayé,
  • piloter sa balance âgée en identifiant et en croisant des données comme le niveau de risque et le comportement de paiement de ses clients, et prioriser ses actions de recouvrement.

intuiz+ Pilotage identifie les risques de votre portefeuille clients

Le module Pilotage d’intuiz+ propose une répartition par niveaux de risque des encours et échus, avec différentes classes de risque de défaillances. Pilotage croise les données de votre balance âgée avec notre Paydex et notre score de risque de défaillance, pour vous permettre d’identifier vos partenaires les plus risqués et les plus en retard de paiement. Grâce à cette analyse, vous prenez vos décisions rapidement et en accord avec votre stratégie de gestion du risque et avec votre politique crédit et recouvrement.

Visionnez le replay en intégralité :