L’arrivée de la Covid-19 a profondément transformé les entreprises et organisations, qui ont notamment été contraintes d’accélérer leur digitalisation (télétravail oblige) pour assurer leur survie. Les Credit Managers en particulier ont dû adapter leur travail et leurs outils pour gérer les risques liés à cette crise mondiale. Dans cette optique, Altares a fait évoluer son score de risque de défaillance pour qu’il soit toujours le plus performant possible et adapté à cette nouvelle situation.

Credit Manager, un métier en mutation avec la crise Covid-19

Le métier de Credit Manager a pris une importance considérable ces dernières années, les entreprises ayant pris conscience de l’importance d’une bonne gestion de leur trésorerie, essentielle pour leur développement et leur pérennité. Le Credit Manager doit constamment s’adapter au changement, c’est d’autant plus vrai depuis le début de cette crise sans précédent. Plus qu’un gestionnaire de chiffres, le Credit Manager joue un rôle primordial dans la relation client.

Avec la crise de la Covid-19, les retards de paiement sont devenus – encore plus qu’avant – une problématique prépondérante pour la survie des entreprises, qui ne peuvent désormais plus accepter certains retards qu’ils toléraient auparavant. En effet, faute de trésorerie suffisante à cause des retards de paiement qui se multiplient et s’allongent (on est passés de 11 jours de retard en 2019 à 13 jours en 2020, en moyenne), les entreprises ne peuvent plus investir dans leur développement, ce qui conduit bon nombre de structures à la défaillance.

Les nouveaux outils du Credit Manager pour gérer le risque en période de crise

Le scoring reste un des outils de base du travail du Credit Manager. Le scoring est complexe à aborder car il n’est pas unique : de nombreux scores existent et ne sont pas calculés sur les mêmes valeurs. Alors que de nombreux scores du marché utilisent les données financières du bilan, des données dites « froides » car plutôt anciennes, le score Altares intègre quant à lui un indicateur plus actuel et dynamique : le Paydex, qui traduit le comportement de paiement des entreprises partenaires du programme DunTrade, calculé à partir de leurs balances âgées, et qui nous renseigne sur les retards réels et actuels. Cet indicateur est très pertinent pour le Credit Manager en particulier durant cette période de fortes turbulences, il apporte une vraie valeur ajoutée et un surplus de fiabilité au score Altares.

Altares a également pris de nouvelles mesures pour accompagner les entreprises au mieux dans cette période difficile : nous leur avons notamment ouvert pendant la période du premier confinement un accès gratuit à notre outil de gestion du risque intuiz+, et jusqu’au 30 novembre 2020 pour la solution de gestion du risque à l’international D&B Credit.

Les outils et services Altares se sont adaptés à la crise

Face aux injonctions à modifier la notation des entreprises, Altares a renforcé les évaluations de la performance de tous ses scores, qui se font désormais mensuellement et avec un plus grand niveau de détail quant aux secteurs d’activité, aux régions et à la forme juridique des entreprises évaluées.

En parallèle des scores, nous avons innové et lancé rapidement un nouvel indice « Impact Covid-19 » qui permet d’évaluer pour chaque société – quelles que soient sa structure et sa localisation dans le monde – l’impact de la crise sur ses activités et qui mesure notamment l’effet d’entraînement sur son réseau de fournisseurs susceptible de déstabiliser sa chaîne d’approvisionnement.

Altares a aussi mis en place un nouveau système de pilotage permettant de monitorer quotidiennement les entrées en procédure collective, afin d’identifier le plus tôt possible tout signe de changement. Nous sommes en mesure de suivre les impacts des mesures d’aides gouvernementales aux entreprises. Nous avons par ailleurs développé des facteurs spécifiques relatifs à la réserve de liquidités ou au surendettement.

De même, l’effet de capillarité d’une défaillance pour un actionnaire ou une filiale impacte le score pour les entreprises au sein d’un groupe. Cet effet est maintenant capté y compris avec des actionnaires majoritaires ou des filiales à l’étranger.

La crise a joué un rôle d’accélérateur dans le processus d’innovation chez Altares, et les équipes ont été fédérées autour des sujets de collecte de données dites « chaudes » qui collent à l’actualité.

De nombreux travaux de recherche sont en cours et font la part belle à la collecte de données web et à l’analyse de signaux faibles. La première application est opérationnelle depuis le 1er octobre 2020 : intuiz+ Décision. Il s’agit d’un outil d’aide à la décision qui permet d’améliorer l’appréciation du risque de défaillance.